Une conductrice non-gréviste bousculée et huée sur le quai du métro, une enquête de la RATP ouverte


Une conductrice non-gréviste a été prise à partie sur un quai de la ligne 6. (captures écran Twitter)

Une conductrice de la RATP non-gréviste qui arrivait sous escorte pour prendre son travail, a été longuement huée, bousculée et insultée sur le quai du métro. Une scène qui a été filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux.

Les images ont été diffusées ce lundi, notamment sur Twitter. On y aperçoit une conductrice qui arrive sur le quai du métro parisien de la station Place d’Italie (Ligne 6) et qui est prise à partie par un groupe de grévistes, majoritairement des hommes.

L’employée est protégée par des agents de sécurité de la RATP mais est tout de même bousculée et contrainte de se frayer un chemin au bord du quai. Sous les huées et alors qu’elle est acculée, l’employée tente de répondre avant de poursuivre son chemin. « Elle est vendue, elle est vendue ! » scande le groupe de grévistes.

« On va porter plainte ! » peut-on attendre sur la vidéo, qui a été retirée par son auteur, mais rediffusée par d’autres internautes. « Honte à toi ! » répète un autre homme.

La RATP annonce l’ouverture d’une enquête interne

« La RATP condamne fermement ces actes et apporte son soutien total à sa conductrice face à ces comportements irresponsables. Ces agissements sont inacceptables. Une enquête interne a été ouverte », a réagi la RATP sur Twitter ce mardi, indiquant dans le même temps que la scène s’est produite ce lundi matin.

De son côté, Valérie Pécresse s’est dite « scandalisée par la violence des grévistes a l’égard d’une conductrice @RATPGroup ». Cette employée « assure simplement la continuité du service public au bénéfice des voyageurs ! Aucune cause ne justifie de telles insultes et un tel harcèlement. Des sanctions exemplaires doivent être prises », a poursuivi la présidente de la région et d’Ile-de-France Mobilités, l’autorité régionale des transports.