Une enquête ouverte pour «faux témoignage» visant le préfet de police et le procureur de Paris


Le préfet de police de Paris Didier Lallement, le 19 avril 2019. (photo Frédéric Legrand-Comeo/shutterstock)

Le préfet de police de Paris Didier Lallement ainsi que plusieurs magistrats sont visés par une enquête pour « faux témoignage ».

Le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) a ouvert une enquête il y a plusieurs jours. Cinq personnes sont visées par ces investigations pour des soupçons de « faux témoignage » rapporte 20 minutes : le préfet de police Didier Lallement, l’ancienne cheffe du parquet national financier (PNF) Eliane Houlette, la procureure générale Catherine Champrenault, et le président de la cour d’appel de Paris Jean-Michel Hayat.

Cette enquête intervient après le signalement du député LFI du Nord, Ugo Bernalicis, suite aux travaux de la commission d’enquête sur l’indépendance de la justice, qu’il présidait.

« Tous ces signalements font l’objet d’un traitement groupé », a confirmé le parquet au quotidien. Ugo Bernalicis avait expliqué qu’il avait signalé des soupçons de « parjure ». A ce stade, les cinq personnalités mises en cause ont dû fournir des explications par écrit.