Une inscription «ACAB» sur des bouteilles de smoothie : Monoprix annonce leur retrait des rayons


Monoprix a annoncé le retrait des bouteilles de smoothies. (photo @clairewad)

L’enseigne Monoprix a annoncé le retrait des bouteilles concernées et affirme ne « pas tolérer ce type de messages sur des produits ». Un syndicat de police a rapidement réagi à cette affaire estimant qu’une marque de jus de fruit « fait son « beurre » sur la haine anti-flic ».

Un client d’un magasin Monoprix situé dans le XXe arrondissement de Paris a publié sur Twitter une photo de sa découverte dans un rayon, ce dimanche. Il s’agit de smoothies en bouteille de la marque allemande true fruits pour la « Rentrée 2021 », qui comportent des inscriptions pour le moins surprenantes : « Fuck le système », « ACAB » (« All cops are bastards », « Tous les flics sont des bâtards » en français), peut-on lire, « entre d’autres messages et dessins plus ou moins orduriers », commente cet internaute.

Monoprix a répondu au tweet de son client ce lundi après-midi : « Bonjour, comme vous nous ne tolérons pas ce type de messages sur des produits référencés dans notre enseigne. Nous avons donc alerté le fournisseur concerné et procédons au retrait du produit dans les meilleurs délais. Merci pour votre message ! »

Un tweet posté quelques heures après le partage de cette photo sur les réseaux sociaux et la diffusion d’un communiqué du syndicat Alliance Police Nationale, qui fait part de son indignation. « Quand une marque de jus de fruit fait son « beurre » sur la haine anti-flic », réagit l’organisation. « Le parfait mode d’emploi pour détruire les relations police-population ! ».

« Wsh (abréviation de « Wesh », ndlr) Alliance Police Nationale vous êtes trop chauds, on pensait plutôt à #AllClitorisAreBeautiful, à la limite #AllCatsAreBeautiful… PS : on adore Louis de Funès », réagit true fruits sur Twitter.

Une marque habituée aux dérapages

La marque allemande n’en est toutefois pas à son premier coup d’éclat. Habituée à un marketing provoquant, elle a imprimé le mois dernier en Allemagne des extraits des programmes électoraux des sept principaux partis en lice pour les élections législatives de septembre raconte Courrier International. Une idée qui n’a pas vraiment plu au magasin allemand de grande distribution Edeka, qui a décidé de retirer les bouteilles.

« True Fruits a été critiqué à plusieurs reprises par le passé pour des publicités sexistes et racistes », rappelle le quotidien allemand Der Spiegel. La ville de Munich avait notamment interdit plusieurs affiches publicitaires de la marque en 2016, les jugeant trop sexistes.