🇫🇷 Val-de-Marne : Attaqué et roué de coups par 5 individus, il saute du RER à 80 km/h.

par Y.C.
Illustration. (photo SNCF)

La victime âgée de 18 ans a été grièvement blessée, elle a 42 jours d’ITT. Quatre des agresseurs, qui sont mineurs, ont été placés en détention provisoire.

La scène s’est produite dans l’après-midi du dimanche 15 juillet. Un jeune homme de 18 ans est monté dans le RER C à 16h15 à la gare d’Ablon-sur-Seine.

Plusieurs adolescents sont montés dans ce même train en gare de Choisy-le-Roi. La violence a alors très vite démarré, raconte Le Parisien. La victime a reçu des gifles et des coups de poing. Aucun passager n’est intervenu alors que les coups continuaient à s’abattre sur le jeune homme de 18 ans.

Il saute du RER en marche pour sauver sa peau

La victime est parvenue à s’enfuir et se réfugier au premier étage du RER qui poursuivait son chemin. Mais les agresseurs sont venus de nouveau à son contact et l’ont rouée de coups de nouveau.

La victime n’a pas trouvé d’autre moyen d’échapper à ses agresseurs, que de se jeter par une fenêtre du RER. Le train circulait à ce moment à 80 km/h. Les passagers ont alors fait appel à la police.

C’est le conducteur d’un autre RER qui a découvert la victime au sol, grièvement blessée, près des rails. Les pompiers et le SAMU l’ont prise en charge.

Les 5 auteurs présumés interpellés

Les policiers de la sûreté régionale des transports sont parvenus à identifier les cinq auteurs de cette violente agression, à l’aide notamment des enregistrement de vidéosurveillance. Quatre sont originaires de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), le cinquième de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) explique le journal francilien. Ces derniers avaient semble-t-il un « contentieux » avec la victime.

Quatre d’entre eux, âgés de 14 à 17 ans, ont été présentés à la justice pour violences en réunion et mutilation, ils ont été placés en détention provisoire. Le cinquième a quant à lui était placé sous contrôle judiciaire.

Quant à la victime, elle est toujours hospitalisée. L’homme s’est vu prescrire quant à présent 42 jours d’ITT (Incapacité Totale de Travail).

Actu17.