Val-de-Marne : Le maire d’Ivry dénonce des contrôles au faciès, le parquet lui répond


Illustration. (NeydtStock / Shutterstock)

Le maire (PCF) Philippe Bouyssou a adressé un courrier à la procureure de la République pour dénoncer de présumés contrôles de police au faciès.

Dans son courrier envoyé au parquet, le maire d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) dénonce une opération de police qui a suscité chez lui « indignation » et « profonde inquiétude ». Cette opération de contrôle d’identité a eu lieu lundi matin dans la station de métro Mairie d’Ivry, relate Le Parisien.

« Que des hommes à la peau noire ou d’origine pakistanaise »

L’édile dénonce : « Plusieurs Ivryens ayant assisté à la scène m’ont décrit des opérations de contrôles d’identité qui s’apparenteraient manifestement, dans ce lieu très passant de notre ville, à des contrôles au faciès visant plus particulièrement des personnes en situation irrégulière », ajoutant qu’ « il ne s’agirait pas d’un événement inédit dans la ville ».

Lors de cette opération au moins cinq personnes auraient été conduites dans un fourgon de police, selon plusieurs témoins. Le maire juge que les intéressés ne sont « que des hommes à la peau noire ou d’origine pakistanaise qui sortaient calmement des rames de métro ».

Le parquet dément formellement

Le parquet de Créteil de son côté a répondu qu’« aucune instruction de contrôle au faciès » n’avait été donnée, indiquant que ce genre d’opérations de contrôle d’identité se pratique régulièrement sur réquisition du procureur de la République.


Il précise que « des officiers de police judiciaire sont habilités à contrôler des personnes dans un créneau horaire et une zone géographique pour rechercher des infractions comme du trafic de stupéfiants ou un port d’arme ». Le métro d’Ivry notamment est une zone « où ont lieu ce type de contrôles qui visent à lutter contre la délinquance de voie publique ».