Val-de-Marne : Un agent de sécurité surprend des malfaiteurs armés au Marché de Rungis et les met en fuite


Des malfaiteurs armés ont été mis en fuite par des agents de sécurité, sur le parking de Delifresh à Rungis. (photo Google)

Un agent de sécurité a pris de gros risques en se rendant directement au contact d’un groupe d’individus au comportement suspect, en pleine nuit. Il est tombé nez-a-nez avec des malfaiteurs armés.


Une Peugeot 208 noire a été rapidement repérée par des agents de sécurité du Marché de Rungis (Val-de-Marne) postés devant leurs moniteurs de vidéosurveillance, lundi peu avant 22h30.

Le véhicule venait de contourner le péage en empruntant à contresens la sortie qui permet de rejoindre la route nationale 186 en direction de Créteil, rapporte Le Parisien. Quelques instants plus tard, le véhicule suspect a quitté le champ de vision des caméras.

Vers 22h45, une ronde d’agents de sécurité sur le terrain leur a permis de tomber sur la Peugeot 208 repérée un peu plus tôt. Elle était garée au niveau de l’avenue de la Villette, sur le parking de la société Delifresh.

L’agent tente de lui arracher sa cagoule

À côté de la voiture se trouvait un homme au visage dissimulé par une cagoule, tandis que deux autres individus étaient présents dans le véhicule. Lorsque le suspect a vu arriver les agents de sécurité, il est immédiatement remonté à bord de la Peugeot 208.


Sans visiblement mesurer le danger, la patrouille de sécurité s’est approchée et s’est arrêtée devant le véhicule suspect. Un employé en est descendu avant de venir au contact des trois individus, sur le côté passager dont la vitre était abaissée.

Il a alors tenté d’arracher la cagoule du suspect, et s’est alors rendu compte que ce dernier disposait d’un fusil à pompe à canon scié à ses pieds. Voyant cela, l’agent de sécurité s’est immédiatement reculé.

Le fuyard percute leur voiture

Simultanément, l’homme au volant a démarré et accéléré. Il a percuté la voiture se trouvant devant lui, avant de foncer en direction de la sortie et de disparaître. Alertée, la police n’est pas parvenue à localiser les malfaiteurs, malgré des recherches.

Les policiers ont constaté la présence de trois batteries sur le capot d’un autre véhicule utilitaire, ainsi qu’un bloc-volant, précise le quotidien francilien. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de L’Haÿ-les-Roses. Les fonctionnaires devront notamment déterminer quelles étaient les intentions de ce trio armé.