Val-de-Marne : Une femme violée et tondue lors de l’attaque d’un appartement par des hommes armés


Illustration Actu17 ©

Quatre amis ont été attaqués et dépouillés par plusieurs individus armés dans un appartement situé à Saint-Maurice (Val-de-Marne), qu’ils avaient loué sur le site Airbnb. L’une des trois femmes a été victime d’un viol filmé, ses agresseurs lui ont aussi rasé la tête. La police judiciaire du Val-de-Marne a été saisie de l’enquête.

Ce qui devait être une soirée de retrouvailles entre copines est devenu une nuit de terreur. Une soirée a été organisée ce dimanche soir dans un appartement situé rue Marthe Chenal à Saint-Maurice, qui avait été loué sur Airbnb. Trois copines de 17, 21 et 23 ans qui se retrouvaient y ont participé, tout comme un jeune homme de 21 ans raconte Le Parisien.

Vers 3 heures du matin, quelqu’un a sonné à la porte. L’une des jeunes femmes est allée ouvrir sans se méfier. Quatre individus ont alors fait irruption dans le logement. Selon le récit du jeune homme, trois des malfaiteurs étaient encagoulés, deux étaient armés notamment d’une arme de poing, et gantés. Ils avaient entre 18 et 23 ans a-t-il expliqué.

Déshabillée, violée et tondue, la scène a été filmée

Les victimes ont rapidement été ligotées, violentées et dépouillées de tous leurs biens. La télévision du logement a également été emportée. Le jeune homme a été bâillonné, tout comme les trois jeunes femmes. La victime raconte que les agresseurs ont allumé l’aspirateur afin que les voisins n’entendent pas ce qu’il se passait, et ont placé chacun des quatre occupants de l’appartement dans une pièce différente.

L’une des jeunes femmes a alors été déshabillée puis a subi un viol digital (avec les doigts) avant d’être « martyrisée » selon une source policière citée par le quotidien francilien. L’agresseur a filmé la scène. Il lui a ensuite passé une lame de rasoir sur le visage et a décidé de lui couper les cheveux avec une paire de ciseaux, utilisant ensuite un rasoir pour terminer son acte.


« Une histoire d’amour qui a très mal tourné »

Les malfaiteurs ont ensuite pris la fuite. Le jeune homme est parvenu à se défaire de ses entraves et a fait appel à un passant dans la rue pour contacter la police qui est rapidement arrivée sur les lieux.

Soupçonné d’être un proxénète par les policiers, le jeune homme de 21 ans a dans un premier temps été placé en garde à vue. Il a finalement été libéré, affirmant être lui aussi victime de cette violente agression qui aurait duré entre « 35 et 45 minutes » et qui serait selon ses déclarations, « liée à une histoire d’amour qui a très mal tourné ».

Les enquêteurs du Service régional de police judiciaire du Val-de-Marne (SRPJ 94) vont désormais chercher à déterminer si les malfaiteurs ont des liens avec les victimes et s’ils ont agi dans le cadre d’une vengeance ou par opportunisme. De leur côté, les propriétaires de l’appartement ont déclaré qu’ils ne loueraient plus jamais leur appartement sur Airbnb.