🇫🇷 #ValDOise L’adolescente de 14 ans était violée et obligée de se prostituer par 2 proxénètes.

par Y.C.

La jeune fille a appelé au secours une de ses amies via Snapchat, qui a alerté la police.

● L’affaire a débuté samedi 28 octobre, lorsque les policiers du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines ont reçu un appel d’une jeune fille vers 2h30 du matin. Cette dernière leur explique que son amie âgée de 14 ans lui a laissé un message d’appel au secours via le réseau social Snapchat, dans lequel elle lui indiquait être séquestrée dans l’hôtel Première Classe de Conflans.

● Stupéfaits, les fonctionnaires de police ont immédiatement téléphoné à la mère de l’adolescente « séquestrée » et cette dernière a confirmé ne pas savoir où se trouvait sa fille fugueuse, qui avait disparu depuis quelques jours. La mère n’avait pas pensé qu’il aurait été utile de pévenir les forces de l’ordre de sa disparition.

● Un peu plus tard, la jeune fille qui avait reçu le message sur Snapchat a appelé de nouveau le commissariat pour prévenir qu’elle avait reçu un nouveau message, édifiant. Il semblait provenir du ravisseur et menaçait la jeune fille tout en lui reprochant d’avoir prévenu la police.

● Selon nos informations, les agents ont rapidement fait identifier l’expéditeur du message et ont pu retracer son parcours entre Paris et le Val d’Oise notamment grâce au « bornage » de son téléphone. Les enquêteurs ont contacté les parents du suspect, déjà connu défavorablement. Alerté, ce dernier s’est rendu de lui-même au commissariat et a indiqué avoir déposé l’adolescente en Gare de l’Est à Paris, tout en niant les faits qui lui étaient reprochés.

La Brigade des Réseaux Ferrés (BRF) a retrouvé l’adolescente de 14 ans dans la Gare de l’Est. Selon une source proche de l’enquête, cette dernière a reconnu s’être prostituée dans plusieurs hôtels à la demande d’un ami du suspect, âgé de 19 ans, avec son consentement. L’homme gardait une partie de l’argent récolté par le « travail » de l’adolescente qu’il avait inscrite sur un site internet d’escort girls. Mais lorsqu’il a commencé à la violer et à la frapper, la jeune fille de 14 ans avait alors pris la décision d’alerter son amie.

● La police judiciaire de Versailles a été saisie de l’enquête. Les deux comparses âgés de 19 et 21 ans ont été mis en examen il y a quelques jours pour viol, proxénétisme et séquestration aggravés. Ils ont été écroués en attente de leur jugement.

Actu17.