Valence : Le trafic d’héroïne et de cocaïne était dirigé par un mineur de 16 ans, cinq suspects écroués


Les enquêteurs ont saisi 7,6 kg d'héroïne et 13 700 euros en liquide, ainsi que deux armes de poing. (photo police nationale)

Les policiers de la sûreté départementale de la Drôme ont démantelé un important trafic de stupéfiants et interpellé douze personnes, notamment à Valence. Près de 8 kg d’héroïne ont été saisis ainsi que 13 780 euros.

Plusieurs mois d’enquête ont été nécessaires aux policiers de l’unité de lutte contre les stupéfiants de la sûreté départementale de la Drôme pour mettre un terme à ce juteux trafic de stupéfiants. Les investigations avaient débuté au mois de mai dernier. Le réseau vendait de la drogue dans l’agglomération de Valence mais aussi en Ardèche, à Privas et à Aubenas, ainsi qu’à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) détaille Le Dauphiné.

Douze suspects ont été interpellés et placés en garde à vue mardi et mercredi avec l’appui des hommes de l’antenne du RAID de Lyon et de plusieurs équipes cynophiles spécialisées en détection de stupéfiants. Une cinquantaine de policiers au total ont participé à ces coups de filet.

Un réseau dirigé par un adolescent de 16 ans

Les trois mis en cause principaux, interpellés à proximité du quartier Fontbarlettes à Valence – un adolescent de 16 ans et deux jeunes hommes de 20 et 24 ans – qui sont bien connus des services de police et de justice, ont été déférés à l’issue de leur garde à vue puis placés en détention provisoire, tout comme deux autres suspects. Un sixième mis en cause a quant à lui était remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Les enquêteurs ont également fait des saisies de drogue au cours des perquisitions. Au domicile du mineur, ils ont découvert un coffre-fort enterré dans le jardin, dans lequel la drogue était cachée. Ce dernier dormait avec 1 kg d’héroïne lorsqu’il a été interpellé. 6 autres kilos ont été découverts chez un autre homme qui servait de nourrice. L’héroïne était dissimulée dans une enceinte. Au cours de l’une des perqusitions, l’un des chiens policiers s’est empoisonné avec l’importante quantité de drogue qu’il venait de découvrir explique une source policière. L’animal a fort heureusement pu être soigné et se porte bien.

En tout, les forces de l’ordre ont mis la main sur 7,6 kg d’héroïne mais également sur de la cocaïne, deux armes de poing et une vingtaine de cartouches, ainsi que sur 13 780 euros en numéraire.

« 140 000 à 160 000 euros » de chiffre d’affaire chaque mois

Le réseau revendait 3 kilos d’héroïne, un kilo de cocaïne et un kilo de résine de cannabis chaque mois selon les estimations des enquêteurs, a précisé le procureur de la République de Valence, Alex Perrin, au quotidien régional. Ce qui représentait « un chiffre d’affaire de 140 000 à 160 000 euros » mensuels.

Une tonne de cannabis saisie en Île-de-France

Cette semaine en Île-de-France, la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris a saisi une tonne de cannabis dans plusieurs départements, ainsi que plusieurs centaines de milliers d’euros en liquide. Dix suspects ont été interpellés.