🇫🇷 #Vaucluse L’audience en appel est fixée trop tardivement : les 2 dangereux braqueurs sont remis en liberté.

par Y.C.
Illustration DR.

Les deux braqueurs, condamnés en juillet 2015 à des peines de 15 et 20 ans de réclusion, avaient fait appel de leur condamnation. Sur décision de la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence, les deux malfaiteurs ont été remis en liberté au motif que la justice avait fixé trop tard la date d’audience.

Les deux braqueurs qualifiés d’individus violents

● Les deux hommes âgés de 26 et 31 ans, sont soupçonnés de faire partie d’une équipe qui, courant 2011, avait braqué pas moins de quinze supermarchés dans le Gard, la Drôme, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. Les individus se faisaient remettre les fonds sous la menace de Kalachnikovs.

Interpellés, ils avaient été condamnés à de lourdes peines : 15 de réclusion pour l’un et 20 ans pour l’autre. Ces derniers avaient fait appel de leur condamnation.

Remis en liberté

● La cour d’assises du Vaucluse, désignée pour juger en appel les deux malfaiteurs a fixé l’audience du 5 au 20 février 2018 soit plus de trente mois après leur appel. Les Juges de la Cour de Cassation ont estimé que « ni l’encombrement du rôle d’une cour d’assises d’appel, ni l’augmentation du contentieux à moyens constants ne caractérisent des circonstances insurmontables propres à justifier le dépassement d’une durée raisonnable de détention provisoire ». La remise en liberté des deux mis en cause a été prononcée.

Trop de dossiers en attente

● La cour d’assises du Vaucluse juge en moyenne trente dossiers par an. Elle en a actuellement en stock une soixantaine auxquels s’ajoutent 26 dossiers en appel. L’avocat de l’un des intéressés a fait remarqué que son client n’avait été condamné que pour un seul braquage et qu’il était en détention provisoire depuis six ans.

Les deux condamnés ont été remis en liberté mercredi et ont été placés sous contrôle judiciaire strict écrit Sud-Ouest.

Actu17.