Vaucluse : Une jeune auto-stoppeuse violée devant son compagnon, sous la menace d’une arme


Illustration. (Adobe Stock)

Un homme d’une trentaine d’années issu de la communauté des gens du voyage a été mis en examen et placé en détention provisoire ce vendredi. Il est accusé d’avoir pris en auto-stop un couple de 19 ans, avant de violer la femme sous la menace d’une arme de poing, devant son compagnon.

L’auto-stop a viré au cauchemar pour un couple le week-end dernier rapporte La Provence. Âgés de 19 ans, cet homme et sa conjointe originaires de la région lyonnaise ont été récupérés par un automobiliste à Mérindol (Vaucluse).

Le conducteur a d’abord pris la bonne direction puis s’est finalement arrêté une vingtaine de kilomètres plus loin, au bord de la route, à hauteur de Villelaure. Il a alors exhibé une arme de poing et a menacé le couple, qui a été dépouillé. L’agresseur a forcé la femme a lui pratiquer une fellation, puis l’a violée. Les victimes ont ensuite été abandonnées au bord de la route. Sous le choc, ces dernières ont alerté la gendarmerie.

Interpellé au petit matin

Les enquêteurs de la brigade de recherche du Pertuis ont été saisis de cette affaire. Ils ont exploité les images de vidéosurveillance et ont identifié un suspect âgé d’une trentaine d’années, issu de la communauté des gens du voyage, qui vit dans un camp à Sénas (Bouches-du-Rhône). Ce dernier a été interpellé mercredi à la première heure par les forces de l’ordre, avant d’être placé en garde à vue. Il est passé aux aveux.

L’homme a été déféré puis mis en examen pour viol et extorsion avec arme, ainsi que pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail inférieure à 8 jours. Il a été écroué.