🇫🇷 Vendée : Séquestré et tabassé, un gendarme appelle la police qui croit à un canular.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le gendarme était intervenu hors service sur une rixe.

Ce jeudi s’est tenu le procès pénal d’une agression singulière. Les faits remontent au 29 juillet dernier vers 4 heures du matin à Challans en Vendée. Une rixe avait alors éclaté entre deux groupes de personnes, à la sortie d’une boîte de nuit.

Le gendarme s’approche pour évaluer la situation.

Un groupe de six personnes avait été pris à partie par trois individus, et une violente bagarre avait eu lieu. Le gendarme hors service s’était alors approché des six personnes agressées pour s’enquérir de la situation.

« J’avais aperçu la bagarre, je voulais m’assurer auprès d’eux que tout allait bien » a expliqué le militaire au tribunal.

Ils prennent le gendarme pour cible

Quelques temps plus tard, alors qu’il n’avait rien à voir avec la rixe précédente, le gendarme s’est retrouvé à devoir faire face aux trois agresseurs. Ces derniers lui ont lancé : « Tu vas à l’avant ou dans le coffre », joignant le geste à la parole et obligeant le militaire à monter dans leur voiture. S’en est ensuite suivie une folle virée à la recherche du premier groupe d’individus, dans les rues du secteur. Virée lors de laquelle le gendarme a reçu de nombreux coups.

Il appelle la police… qui ne le croit pas

Le gendarme a pu joindre plusieurs fois les opérateurs du 17 « Police-Secours » sans jamais avoir été pris au sérieux.
Il avait finalement été libéré par ses bourreaux et avait déposé plainte. Seuls deux des trois agresseurs ont été jugés ce jeudi car le troisième n’a pas été identifié. Ils ont été condamnés respectivement à 2 ans et 18 mois de prison, rapporte Ouest-France.

Actu17.