🇫🇷 VIDÉO. Des policiers se font copieusement insulter par plusieurs individus mais gardent leur sang-froid.

par Y.C.
(Captures écran Twitter)

La vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux ce mardi et largement commentée. L’auteur présumé de ces images a été interpellé ce mercredi.

C’est une vidéo de 56 secondes qui pourrait facilement illustrer les difficultés rencontrées par les policiers, au quotidien, dans de nombreux quartiers de France. Les faits se déroulent à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Sur ces images, on aperçoit plusieurs jeunes individus insulter les policiers copieusement alors qu’ils se trouvent à leur proximité directe. Les fonctionnaires en tenue d’uniforme sont alors en train d’effectuer un contrôle d’identité. Les provocations sont poussées au maximum mais les policiers restent d’un calme olympien.

« Nous, on nique les condés »

« Pétasse ! Espèce de pute ! Viens on fait un tête à tête si t’es un homme ! Sale pute va ! » déclare l’individu qui filme et en montrant d’abord son visage. Le policier face à lui reste calme et ne répond pas. Quelques instants après, c’est un autre policier qui est visé par le même homme. Le fonctionnaire tient dans sa main droite une bombe lacrymogène et garde son sang-froid lui aussi, alors que les insultes et les provocations en tout genre se poursuivent.

D’autres individus apparaissent sur cette vidéo, dont l’un qui fait un doigt d’honneur aux policiers. « Nous, on nique les condés (…) Wallah on dirait un éducateur, wallah ! Nous, on baise les condés », déclare-t-il. Des énièmes outrages.

Un homme interpellé

Les policiers que l’on aperçoit sur cette vidéo sont ceux du commissariat de Champigny. Les images datent de la fin du mois d’août vers 05h30 selon Le Parisien, pour un contrôle aux abords de la gare où ils assistaient les agents du GPSR (Groupe de protection et de sécurisation des réseaux, le service de sécurité de la RATP). La vidéo a finalement été diffusée cette semaine.

Selon le quotidien francilien, l’auteur de cette vidéo a été interpellé ce mercredi à Champigny sans difficulté. Il est déjà connu des services de police pour des faits de délinquance.

Actu17.