🇫🇷 VIDÉO. Essonne : Un jeune individu s’en prend violemment à une femme dans un bus, les passagers interviennent.

par Y.C.
(Captures écran Twitter @hany91egy)

Les images de cette scène violente ont été visionnées plus d’un million de fois et partagées plus de 17 000 fois sur Twitter.

Dans cette vidéo tournée par un témoin présent dans le bus 399 relayant Massy à Juvisy (Essonne) ce mardi vers 23 heures, un jeune individu avec un manteau orange s’en prend à une femme plus âgée que lui. Plusieurs passagers s’interposent et tentent de calmer cet homme. Mais ce dernier n’en reste pas là et revient à la charge.

Dans son élan, il donne un énième coup et fait tomber les lunettes d’un autre homme qui s’était placé en opposition et qui s’énerve à son tour. Ce dernier donne alors une leçon à l’agresseur et lui assène plusieurs coups de poing, qu’il ne s’attendait clairement pas à recevoir. Un passage de la vidéo très commenté sur Twitter pas des centaines d’internautes.

« Même pas honte de parler aussi mal à la tantine aucun respect.. heureusement le daron il a mis les choses au clair », « Le daron il l’a réglé comme il faut », les commentaires sont nombreux et se félicitent de l’intervention de cet homme qui a pour effet de mettre fin à l’énervement et la violence de ce jeune individu, à l’encontre de cette dame.

« Si cette vidéo peut faire prendre conscience qu’il faut faire quelque chose… »

L’homme qui a filmé la scène avec son téléphone, Hany, a été interrogé par le journal Le Parisien. « Une telle violence n’est pas nécessaire » explique-t-il ajoutant qu’il trouve « ça important de montrer la violence et les incivilités dans les transports ». « Si cette vidéo peut faire prendre conscience qu’il faut faire quelque chose… ».

Hany raconte le départ de la scène qui n’est pas visible sur la vidéo. « En passant ce jeune dont j’avais déjà remarqué le comportement dans le RER, bouscule une dame assise. « Elle lui demande de s’excuser, il l’insulte. Elle répond que sa mère l’a mal élevé puis l’insulte aussi. Le jeune lui met une gifle. » détaille-t-il au journal francilien. La femme refusera de déposer plainte et d’être prise en charge raconte aussi Hany. A l’arrivée de la police et de la sécurité, personne ne sera interpellé.

« Près de 50 000 caméras sont installées sur notre réseau. Dont 35 000 dans nos engins roulants. Tous les bus sont équipés. Et un millier d’agents de sécurité patrouillent », a rappelé la RATP au Parisien.

Actu17.