🇫🇷 Villejuif : Séquestrée, elle parvient à s’enfuir une semaine après son rapt. Les ravisseurs réclamaient 700.000€.

par Y.C.
Illustration.

Une mère de famille est parvenue à s’enfuir ce mardi de l’appartement où elle était séquestrée par plusieurs individus depuis une semaine. Ces derniers réclamaient une forte rançon pour la libérer.

Enlevée la semaine dernière, cette femme de 35 ans a vécu un véritable calvaire. C’est en sautant du deuxième étage qu’elle est parvenue à prendre la fuite, échappant à ses ravisseurs. La victime avait été enlevée le mercredi 11 juillet. Alors qu’elle se trouvait à son domicile de Chevilly-Larue (Val-de-Marne) avec ses enfants, plusieurs malfaiteurs cagoulés ont pénétré dans son logement, l’obligeant à les suivre.

Les malfaiteurs ont ensuite rapidement appelé sur le téléphone de la victime, laissé en évidence dans son logement, pour réclamer la somme de 700.000 euros en échange de leur otage. Un montant qui a été revu ensuite à la baisse par les ravisseurs, descendant à 300.000 euros, puis à 200.000 euros selon une source proche de l’enquête citée par Le Point qui révèle cette affaire.

Plusieurs points de rendez-vous ont été fixés entre les malfaiteurs et les policiers de la brigade criminelle pour que la remise d’argent soit réalisée. Mais les ravisseurs ne sont jamais venus. Face à cette situation, les policiers ont même pensé que l’otage avait été tué.

Cinq suspects interpellés par la BRI

Quatre jours après son rapt, la victime a laissé un message audio indiquant le score de la finale de la coupe du monde, permettant aux malfaiteurs de prouver que l’otage était toujours en vie. La femme prise en otage est finalement parvenue à s’enfuir mardi avant d’être recueillie par des passants et d’être amenée au commissariat.

Les policiers de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) ont interpellé ce mercredi, cinq suspects âgés d’une trentaine d’années, déjà connus de la justice pour des « faits graves ». Ces derniers ont été placés en garde à vue, soupçonnés d’avoir participé à cet enlèvement et cette séquestration.

La famille de la victime connue du grand banditisme

En fouillant le passé de la victime, les enquêteurs ont constaté que le père biologique de la victime, décédé, aurait été impliqué dans une mystérieuse fusillade en 1977 visant le chanteur Claude François explique Le JDD.

Son père adoptif, condamné à plusieurs reprises notamment pour braquages et trafics de stupéfiants, aurait quant à lui été proche du gang de la banlieue sud. Ce dernier avait également été reconnu coupable de l’enlèvement de Mélodie Nakachian, fille d’un milliardaire et d’une chanteuse coréenne d’opéra-rock en 1987 à Marbella, en Espagne.

Les policiers s’interrogent quant aux liens qui pourraient exister entre la famille de la victime, qui a longtemps appartenu au grand banditisme, et cette prise d’otage.

Actu17.