🇫🇷 #Villepinte Un exposant chinois qui proposait des équipements de torture exclu du salon Milipol.

par Y.C.

Le stand de Milipol, plutôt singulier, avait de quoi surprendre.

Mercredi, un stand du salon Milipol qui se tient à Villepinte, a été fermé suite au signalement d’Amnesty International. Ce stand exposait des équipements de torture illégaux dans l’Union Européenne.

Des fourches anti-émeutes électrifiées

Ce stand chinois proposait, sur catalogue, divers équipements comme des matraques à pointes, des fourches anti-émeute envoyant des décharges électriques, des gilets envoyant des décharges électriques ou des lourdes entraves pour les pieds.

Dans un communiqué, Amnesty International rappelle que l’importation et l’exportation d’équipements de torture sont interdites dans l’Union européenne depuis 2016.

Muriel Kafantaris, directrice des salons Milipol, a déclaré que l’exposant avait quitté définitivement le salon. Un bureau de contrôle surveille en permanence les exposants pour déterminer si les matériels proposés sont conformes à la législation en vigueur relate FranceInfo.

Actu17.