Villeurbanne : Pris en flagrant délit, il donne un violent coup de tournevis à un policier et le blesse


Illustration. (photo Guillaume Bonnefont/Ip3 Press/Maxppp)

Alors qu’il allait être interpellé suite à un cambriolage à Villeurbanne (Rhône), un homme a exhibé un grand tournevis et a porté un violent coup à un policier au niveau de l’abdomen. Il a été maîtrisé et interpellé.

La victime a probablement échappé au pire. Il était un peu plus de 4 heures du matin la nuit dernière lorsque les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont été alertés qu’un cambriolage était en cours dans la boutique de téléphonie Orange, située sur l’avenue Henri-Barbusse à Villeurbanne.

Les fonctionnaires, brassard police autour du bras, sont rapidement arrivés sur place. Deux suspects, pris en flagrant délit, sont partis en courant. Ils se sont séparés, s’enfuyant dans deux directions différentes. Deux policiers sont partis à la poursuite de l’un des fuyards, leur collègue a utilisé la voiture de service pour le rattraper et lui barrer la route.

Blessé à la main en se protégeant

Le suspect s’est retrouvé coincé par les fonctionnaires. Il a alors utilisé un grand tournevis pour attaquer l’un des agents, en lui portant un violent coup au niveau de l’abdomen. Ce dernier a tout juste eu le temps de mettre sa main droite en opposition pour se protéger.

L’agresseur a été maîtrisé et interpellé, avant d’être placé en garde à vue. Cet homme âgé de 40 ans est bien connu des services de police selon nos informations.

Le policier a subi une intervention chirurgicale

Blessé au niveau d’un pouce, le policier a été transporté à l’hôpital par les secours. Il a perdu « beaucoup de sang », précise le syndicat Alternative police nationale dans un communiqué. « Le sang-froid et le professionnalisme a permis d’éviter le pire au lendemain de l’assassinat de notre collègue Éric Masson« , ajoute l’organisation, qui évoque une « tentative d’homicide contre un policier ».

« Jérémy est actuellement à l’hôpital pour subir une intervention chirurgicale car il semble que le tendon de son pouce ait été sectionné ». Selon le syndicat, l’agresseur est connu pour « une soixantaine de faits de délinquance ». « La justice doit faire preuve de la plus grande fermeté par des sanctions exemplaires », réclame Alternative police nationale.

L’enquête a été confiée au commissariat de la ville.