🇫🇷 #Vincennes Plus de 60% des policiers du Centre de Rétention Administrative en arrêt maladie.

   par C. Laudercq et R. Lefras.

Plus de 50 fonctionnaires de police sur 80 se sont fait porter pâles : ils sont convoqués chez le médecin-chef mercredi et jeudi.

● Ce sont plus de 60% des effectifs du Centre de Rétention Administrative (CRA) de Vincennes qui se sont fait arrêter par leur médecin. Le mouvement est prévu jusqu’à la fin de la semaine.

● Le manque chronique d’effectifs serait à l’origine du mouvement de grogne, aggravé par l’ouverture d’un bâtiment supplémentaire prévu le 31 octobre… sans renfort.

● L’élément déclencheur est l’ouverture d’une nouvelle unité de rétention de 60 places au sein du CRA sans renfort alors que les policiers doivent déjà gérer 160 à 170 retenus administratifs, en sous-effectifs selon un agent. Cela causerait un laxisme au niveau du règlement intérieur impossible à endiguer au sein du Centre d’après nos informations, causant des problèmes de sécurité pour les retenus et le personnel. L’insalubrité des locaux fait aussi partie de la grogne, notamment à cause des invasions de rats récurrentes.

● La Préfecture de Police a toutefois affirmé : « Il n’a jamais été question d’ouvrir des places supplémentaires au centre de rétention administrative de Vincennes sans les effectifs nécessaires ».

Les policiers en arrêt maladie seront convoqués demain et jeudi auprès du médecin-chef de l’administration sur demande de la hiérarchie policière.

Actu17.