Violemment attaquée avec son copain par plusieurs individus, l’humoriste Laura Calu raconte


(capture écran Facebook)

Son compagnon a été lynché en pleine rue par plusieurs individus. Encore sous le choc, l’humoriste Laura Calu raconte la violente agression qui s’est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi à Paris.

Son récit est choquant. Laura Calu décrit une attaque particulièrement violente. Son compagnon a été roué de coups en pleine rue et souffre notamment d’une blessure à la mâchoire, il a également perdu plusieurs dents.

L’humoriste a décidé de raconter cette violente attaque qui s’est déroulée « vers 2 heures du mat », dans une vidéo diffusée sur Facebook et sur Instagram. Le couple rejoignait son domicile après une soirée « chez un pote », lorsqu’ils ont croisé un homme qui les a insulté.

« Un mec dans la rue m’a insultée de pute devant Arthur. J’ai répondu ‘laisse-moi tranquille quoi’ » raconte Laura Calu. Selon son récit, l’homme n’a pas apprécié qu’une femme lui tienne tête. C’est alors que son compagnon s’est interposé pour la défendre. La situation a dégénéré et plusieurs autres individus sont arrivés.

« Mon copain était en train de se faire assassiner devant mes yeux »

« Je n’ai pas eu le temps de souffler que mon copain était en train de se faire assassiner devant mes yeux. Il y avait trois mecs au départ, mon mec était au sol, qui ont lynché mon copain à coups de coups de pied très très fort dans la tête, très très fort contre les murs, contre des barres de fer », explique la jeune femme.


« J’ai cru qu’ils allaient le tuer. Je crois que c’était le but de cette agression » ajoute-t-elle.

« Pousse-toi connasse, laisse-moi le terminer »

« J’attends un moment pour me mettre par terre pour essayer de mettre sur mon copain, là son agresseur me charge une droite, et me dit ‘pousse-toi connasse, laisse-moi le terminer’  » explique Laura Cacu. « Là je me pousse, je n’ai pas d’autre choix que de voir mon mec se faire fracasser la gueule sans pouvoir rien faire ».

Un homme a alors surgi pour venir en aide au couple. « Il me pousse (…) il a aussi soulevé mon copain, nous a mis hors de danger(…) ce mec nous a sauvé la vie » raconte-t-elle, expliquant que son petit-ami était dans un état « extrêmement choquant ».

« Je ne comprends pas que, dans un quartier comme celui-là, il n’y ait pas de flics »

Laura Calu explique avoir appelé à l’aide, notamment des automobilistes, en vain. « Je hurle, j’appelle à l’aide. Je ne comprends pas que, dans un quartier comme celui-là, il n’y ait pas de flics, que rien ne se passe ».

« On en est arrivés à un point où mon mec a perdu ses dents, entières avec les racines, ses dents de devant », décrit la jeune femme, dénonçant par la même occasion « quatre lâches qui frappent un homme seul devant sa copine ».

Laura Calu

Avant de regarder cette vidéo. Sachez que tout va bien, Arthur est blessé à la mâchoire mais il est debout et nous continuons malgré tout notre tournée. Parce qu’il est hors de question de laisser…

« Ça fait trois jours que je chiale, trois jours que ça va pas, qu’on se démerde par nos propres moyens »

L’humoriste met également en cause les pompiers et les policiers dans son récit, expliquant qu’ils étaient inactifs et inefficaces.

Elle raconte que les sapeurs-pompiers se sont trompés d’hôpital les obligeant, en état de choc, à se rendre par leurs propres moyens aux urgence dentaires. Selon la jeune femme, les policiers lui ont indiqué que la plainte n’irait probablement pas jusqu’à son terme.

« Le mec a essayé de tuer mon mec et il ne va rien se passer. Ça fait trois jours que je chiale, trois jours que ça va pas, qu’on se démerde par nos propres moyens, qu’on fait des allers-retours, qu’on dépense de la thune, qu’on n’est pas bien, qu’on a peur de sortir de chez nous (…) personne n’a rien fait » raconte Laura Calu.

« Le but de ma vidéo c’est de retrouver ce mec avant qu’il ne tue quelqu’un pour de vrai »

L’humoriste qui est suivie par plus de 670 000 personnes sur Facebook, a toutefois annoncé qu’elle allait poursuivre sa tournée. Elle sera ce mercredi soir à Toulouse. La vidéo de son récit a été vue plus d’un million de fois sur ce même réseau social.


« Le but de ma vidéo c’est de retrouver ce mec avant qu’il ne tue quelqu’un pour de vrai et pour ça la justice doit faire son travail correctement », affirme-t-elle dans un message posté ce mardi après-midi sur Facebook.