Violences urbaines à Mulhouse après la blessure d’un mineur qui faisait du rodéo : un policier blessé


Des violences urbaines ont éclaté ce jeudi après-midi à Mulhouse. (capture vidéo Snapchat)

Des violences urbaines ont émaillé la journée de jeudi à Mulhouse (Haut-Rhin). Un policier a été blessé à la tête par des tirs de mortiers d’artifice.


Des échauffourées ont eu lieu, ce jeudi en fin d’après-midi, dans un quartier populaire de Mulhouse. Elles font vraisemblablement suite à l’accident qui a causé des blessures graves à un adolescent la veille au soir.

Mercredi vers 19h30, un adolescent de 17 ans s’amusait à faire du rodéo sans casque dans une zone limitée à 30 km/h, juché sur une motocross. Il a violemment percuté une voiture qui sortait du parking d’une grande surface, relate L’Alsace. Le jeune homme a été grièvement blessé et a été pris en charge par les pompiers, toujours conscient.

À ce moment-là déjà, les policiers qui avaient escorté les pompiers avaient dû faire appel à du renfort pour maintenir le calme sur place. Une trentaine d’individus du quartier des Coteaux, situé à 100 mètres du lieu de l’accident, voulaient obtenir des explications. Quelques heures plus tard, une fois la nuit tombée, plusieurs caméras de surveillance de la ville ont été incendiées et mises hors d’usage dans le secteur.

Une pluie de projectile et des tirs de mortiers d’artifice

De nouveaux heurts ont éclaté ce jeudi en fin d’après-midi. Vers 17h45, une voiture stationnée rue Pierre-Loti, en plein cœur du quartier, a été détruite par un incendie volontaire. Lorsque les secours sont arrivés, escortés par des policiers, une pluie de projectiles s’est abattue sur eux.


Une vingtaine d’individus, très mobiles, sont venus les attaquer. Les fonctionnaires de police, visés également par des tirs de mortiers d’artifice, ont répliqué avec leurs Lanceurs de balles de défense (LBD). Une vidéo de l’attaque a été publiée sur Snapchat, puis reprise sur d’autres réseaux sociaux.

Un policier a été blessé à la tête par un tir de mortier d’artifice. Ses blessures ne seraient, fort heureusement, que légères. Un suspect a été interpellé. Il a été formellement identifié comme étant à l’origine d’un jet de projectile.

Vers 19 heures, l’arrivée en renfort d’un escadron de gendarmes mobiles constitué de plusieurs dizaines de militaires a permis de rétablir le calme dans le quartier.

La semaine dernière, c’est le quartier de Bourtzwiller qui avait été le théâtre de violences urbaines. Plusieurs policiers avaient été blessés dans les heurts et des interpellations avaient eu lieu.