Yonne : 3 voitures incendiées, un pompier blessé par des jets de pierres à Saint-Florentin


Les sapeurs-pompiers de l'Yonne ont été attirés dans un guet-apens et caillassés, dans la nuit de vendredi à samedi à Saint-Florentin. (photo SDIS 89)

La nuit de vendredi à samedi a été mouvementée à Saint-Florentin dans l’Yonne. Les pompiers et les gendarmes ont été attirés dans un guet-apens et attaqués par une douzaine d’individus. Un soldat du feu a été blessé.

Les pompiers de l’Yonne ont dû intervenir ce samedi vers 1h30 du matin, après avoir été alertés qu’un container était en feu dans la rue Charles-Gounod à Saint-Florentin, près d’Auxerre, rapporte L’Yonne Républicaine. Une trentaine de minutes plus tard, c’est à 500 mètres de là, dans la rue de Verdun, qu’une voiture était en proie aux flammes dans un box. Le feu s’est propagé à trois autres box voisins.

Au vu des faits, les gendarmes ont été sollicités pour se rendre sur place. À leur arrivée, ils ont été attaqués par une douzaine d’individus, dont certains sont venus directement à leur contact pour en découdre. Les militaires ont fait usage de gaz lacrymogène pour les repousser.

Des dégâts humains et matériels

Tenus à distance, les agresseurs ont jeté d’imposantes pierres sur les pompiers et les gendarmes. Un soldat du feu a reçu un lourd projectile sur son casque, tandis que l’un de ses camarades a été touché à une jambe et blessé. Les vitres de l’un des véhicules de la gendarmerie ont été brisées.

Du renfort a été demandé en urgence par les gendarmes locaux et c’est une dizaine d’équipages qui sont finalement arrivés sur place pour sécuriser le secteur, précise France Bleu. Deux autres véhicules ont été incendiés. Au total, une quinzaine de sapeurs-pompiers et une vingtaine de gendarmes ont été mobilisés toute la nuit.


Ce n’est qu’au petit matin, vers 6 heures, que le dispositif a été levé. Aucune interpellation n’a eu lieu. « Le chef de corps et le président de l’union départementale sont venus saluer [le sang-froid des pompiers blessés] et leur témoigner ce matin le soutien de l’ensemble des sapeurs-pompiers de l’Yonne », indique un message publié sur la page Facebook des soldats du feu.

 

Le colonel Coste, directeur du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Yonne a indiqué qu’une plainte allait être déposée. « Nous avons franchi une étape, c’était un guet-apens » a-t-il dénoncé auprès de nos confrères.