Yvelines : Il se présente à la gendarmerie et affirme avoir tué sa petite amie


Illustration. (Shutterstock)

Une femme de 31 ans a été retrouvée morte à son domicile ce samedi à Saint-Rémy-les-Chevreuse (Yvelines). Son petit ami s’est rendu à la gendarmerie et s’est accusé du meurtre.

Un homme s’est présenté à la gendarmerie ce samedi vers 17h50 et a déclaré aux militaires qu’il avait tué sa petite amie. Le suspect qui est né en 1991, a immédiatement été placé en garde à vue. Les gendarmes se sont rendus au domicile de la victime à Saint-Rémy-les-Chevreuse et y ont découvert son corps sans vie.

La jeune femme de 31 ans a été tuée par strangulation selon le médecin légiste qui a été envoyé sur place. Une autopsie devra confirmer cette hypothèse. La section de recherches de Versailles est saisie de l’enquête.

Le drame s’est déroulé au domicile de la victime, qui était la seule locataire du logement. Les circonstances et le mobile de cet homicide restent inconnus à ce stade. Par ailleurs, le maire de la ville Dominique Bavoil a expliqué que les deux personnes étaient inconnues des services de la gendarmerie.

Un « Grenelle des violences conjugales » en septembre

Depuis le début de l’année, au moins 74 femmes ont été tuées par leur compagnon et ex-compagnon indique un décompte du Collectif des proches et familles de victimes de féminicides.


Face à cette situation, Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes, a indiqué dans un entretien au Journal du dimanche, que le gouvernement lancerait en septembre à Matignon un « Grenelle des violences conjugales ».