🇫🇷 #Yvelines Interpellé par la police à Mantes-la-Jolie, il dépose plainte pour violences et insultes racistes.

par Y.C.
Le commissariat de Mantes-la-Jolie. (Illustration)

Interpellé à Mantes-la-Jolie, un homme a déposé plainte contre des policiers pour violences mais également pour avoir été gravement brûlé et avoir subi des insultes racistes, selon ses dires.

C’est son avocat, Me Calvin Job, qui a fait un communiqué de presse samedi, largement relayé dans de nombreux médias. Son client, un homme âgé de 27 ans explique avoir été interpellé à Mantes-la-Jolie mardi vers 17h00, dans la cité du Val-Fourré.

Selon le récit du dépôt de plainte que LCI détaille, les policiers sont arrivés et ont souhaité procéder au contrôle d’un véhicule. L’homme possédant les clefs aurait proposé d’ouvrir le véhicule puisqu’il appartenait à l’un de ses amis.

Le dépôt de plainte explique qu’un second véhicule de police est alors arrivé sur place et que les policiers ont souhaité effectuer le contrôle d’identité du plaignant. Ce dernier aurait alors été « embarqué » dans le fourgon de police sans « aucune opposition » selon ses déclarations.

Mais dans le véhicule, l’homme se plaint d’avoir été menotté, frappé et insulté, plus précisément d’avoir été traité de « sale négro ». Le plaignant explique avoir été maintenu contre un chauffage se trouvant dans le véhicule de police, les policiers ignorants ses cris.

Toujours selon le récit, une fois arrivé au commissariat, le plaignant aurait été conduit à l’hôpital où il y a passé la nuit. Le lendemain, l’homme s’est vu accordé 2 jours d’ITT (incapacité totale de travail) pour des brûlures aux bras écrit LCI.

L’homme aurait finalement été opéré vendredi suite à l’aggravation de ses blessures

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque selon la chaîne de télévision, l’homme rentré chez lui serait revenu à deux reprises à l’hôpital durant les jours suivants suite à « l’aggravation de ses blessures ». Le plaignant a été opéré vendredi selon son avocat, qui précise que son client doit rester hospitalisé une semaine.

Interpellé pour « outrage et rébellion »

Selon une source policière citée par LCI, l’homme s’est montré « très virulent » et a été interpellé pour les motifs « d’outrage et rébellion », par les policiers de la BST (Brigade spécialisée de terrain) de Mantes-la-Jolie.

BFMTV s’est procurée une photo d’une blessure du plaignant.

Capture écran Twitter

L’IGPN, la police des polices, qui devrait être saisie de cette affaire par le parquet, devra faire la lumière sur le déroulement exacts des faits. Que s’est-il passé durant le trajet jusqu’au commissariat mais également durant les deux jours avant que l’homme soit finalement hospitalisé, après avoir quitté l’hôpital mercredi ?

Actu17.