Yvelines : Un candidat des «Anges de la téléréalité» incarcéré suite à l’agression d’un handicapé


Illustration (Adobe Stock)

Le jeune homme est soupçonné d’une agression particulièrement lâche contre un homme handicapé.

Ce lundi, un juge d’instruction a mis en examen et écroué un jeune homme de 23 ans, candidat de l’émission « Les Anges de la téléréalité » qui sera diffusée sur NRJ12 en 2020. Il comparaîtra au tribunal correctionnel de Versailles le 2 septembre prochain pour des faits d’extorsion commise sur un jeune homme sourd.

L’agression s’est déroulée mardi dernier vers 7 heures, en gare de Villepreux – Les Clayes, aux Clayes-sous-Bois (Yvelines). Le suspect, Sahi, a affirmé aux enquêteurs qu’Arnaud lui avait adressé un mauvais regard lorsqu’ils s’étaient croisés. Une assertion peu crédible vu l’attitude du jeune homme, sourd au physique fluet, face au tribunal, relate Le Parisien.

Il lui extorque 1 230 €

Une altercation avait éclaté entre les deux protagonistes et lors d’une empoignade, l’iPhone X de Sahi s’était retrouvé au sol, brisé. Le jeune homme avait alors exigé qu’Arnaud le lui rembourse et l’avait accompagné au distributeur de billets pour qu’il retire de l’argent.

Contrainte, la victime lui avait remis 1 230 euros en deux fois, avant de déposer plainte au commissariat de Plaisir.


Des faits « odieux » pour le procureur

L’enquête des policiers a rapidement permis d’identifier le suspect : un rabatteur pour des boîtes de nuit parisiennes, très bien payé. Et surtout, Sahi était déjà connu pour des violences sur sa sœur, une infraction à la législation sur les stupéfiants et un recel de vol.

Interpellé et placé en garde à vue, il a nié en bloc les accusations d’extorsion de fonds. Face aux magistrats, il a déclaré : « Je n’ai jamais forcé ce garçon à me donner de l’argent. C’était pour rembourser mon téléphone ». Le procureur de la République a pour sa part qualifié ces faits d’« odieux » car il ne pouvait ignorer le handicap de la victime.

Le procès reporté

L’avocat de la défense a demandé un délai pour préparer le dossier. Le procès a ainsi été renvoyé. Le jeune homme a été mis en examen et placé en détention provisoire en attente de l’audience qui portera sur le fond de cette affaire.