Yvelines : Un homme accusé d’avoir violé deux adolescentes de 12 et 13 ans après les avoir fait boire


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock).

Le suspect âgé de 18 ans aurait profité du fait que les deux victimes se sentaient mal pour abuser d’elle sexuellement.

Les forces de l’ordre n’ont pas eu de difficultés à retrouver et interpeller le suspect, puisqu’il est déjà bien connu de leurs services. L’affaire a débuté vers 23 heures ce mercredi quand les policiers ont été sollicités pour se rendre rue Schnapper, dans le quartier du Bel-Air, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines).

Des riverains se plaignaient du bruit dans un parking souterrain de leur résidence, causé par des perturbateurs raconte Le Parisien. Sur place, les policiers sont tombés sur deux adolescentes de 12 et 13 ans sous le choc, qui leur ont expliqué qu’elles avaient été violées.

L’une a expliqué aux fonctionnaires qu’elle avait rencontré leur futur agresseur sur Snapchat, et qu’elle avait accepté un rendez-vous avec lui dans ce parking souterrain. Un endroit où les deux jeunes filles ont passé du temps avec cet homme, qui avait pris la fuite à l’arrivée des forces de l’ordre.

Des verres de vodka et du cannabis

En outre, les victimes ont raconté que le jeune agresseur les avait fait boire plusieurs verres de vodka et fumer du cannabis, au cours de la soirée. L’homme aurait ensuite abusé sexuellement des jeunes filles et les aurait violées, profitant du fait qu’elles se sentaient mal. Ces dernières ont été conduites à l’hôpital.


Auditionnée par les policiers, l’une d’entre elle a été en capacité de fournir un nom et une description de l’auteur des faits présumés. Il s’agissait d’un homme ayant un grain de beauté très visible. Un détail important qui a orienté rapidement les recherches des policiers vers un individu bien connu de leurs services.

Il nie en bloc

Ce dernier a été interpellé dans le quartier Bel-Air par la police municipale et a été placé en garde à vue. Face aux enquêteurs, le mis en cause a nié les faits, affirmant qu’il ne s’était rien passé avec les deux jeunes filles.

Les investigations ont été confiées aux policiers de la sûreté urbaine de Saint-Germain-en-Laye. Par ailleurs, des prélèvements ont été effectués sur les victimes et leurs vêtements, ce qui pourrait permettre aux enquêteurs d’obtenir plus d’éléments sur ce qui s’est passé dans ce parking souterrain.