Yvelines : Un homme mis en examen pour le viol d’une femme de 89 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer


Illustration. (shutterstock)

Un homme âgé de 60 ans a été mis en examen pour le viol d’une femme de 89 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer. L’octogénaire affirme ne se souvenir de rien.

C’est une affaire inhabituelle à laquelle les policiers sont confrontés. Le fils d’une femme âgé de 89 ans souffrant de la maladie d’Alzheimer s’est présenté au commissariat des Mureaux (Yvelines), ce dimanche vers 19h30 écrit Le Parisien. Il a raconté aux policiers la scène à laquelle il avait assisté une demi-heure plus tôt.

Il rendait visite à sa mère qui habite une maison des Mureaux, lorsqu’il a croisé un homme qui sortait de sa chambre. Ce dernier était en train de se rhabiller et a rapidement quitté les lieux précise une source proche de l’enquête au quotidien. Sa mère était entièrement nue et désorientée.

Une enquête pour viol a immédiatement été ouverte et la victime a été conduite à l’hôpital. Les draps de son lit ont été récupérés pour être analysés. Les policiers ont rapidement identifié le suspect qui est en fait un voisin de cette femme âgée de 89 ans.

Il évoque une liaison amoureuse ancienne

Convoqué par les enquêteurs de la sûreté urbaine des Mureaux, il a été placé en garde à vue. L’homme de 60 ans qui est marié, a expliqué lors de ses auditions qu’il entretenait une relation amoureuse depuis des années avec sa voisine, qui était en fait sa maîtresse, et que leur liaison ne s’était pas arrêtée malgré la maladie de cette dernière.


De son côté, la victime n’a pas été en capacité de se souvenir des faits et a simplement déclaré, lorsqu’on lui a montré la photo du suspect, qu’il était un « très bel homme ». L’octogénaire, avant de tomber malade, a toujours aimé la compagnie des hommes, ce qui avait poussé son fils à aller vivre ailleurs, car il supportait plus de voir les partenaires de sa mère se succéder.

Rien qui puisse aider les enquêteurs sur les faits en eux-mêmes. Par ailleurs, il est impossible d’envisager une notion de consentement de la victime a précisé cette même source.

Le sexagénaire a été mis en examen pour viol ce mercredi par un juge d’instruction à Versailles, avant d’être remis en liberté. Les investigations se poursuivent.