🇨🇭 #Zurich Discrimination : la police ne communiquera plus la nationalité des auteurs de crimes et délit.

par Y.C.

Pour éviter toute discrimination, la police municipale de Zurich va cacher l’information sur la nationalité des personnes arrêtées.

C’est acté : dans ses communiqués, la police zurichoise ne donnera plus d’information sur la nationalité des auteurs présumés de crimes et délit interpellés a indiqué Richard Wolff, responsable de la police de la ville. Seuls le sexe et l’âge, ou encore un signalement physique complet si nécessaire, seront disponibles.

La nationalité : une donnée jugée discriminante

En cas d’impérieuse nécessité toutefois, les journalistes pourront faire la demande des informations « cachées » car jugées discriminantes, relate 20 minutes.

Cette pratique va toutefois à l’encontre de la tendance en Suisse : la Conférence des commandants des polices cantonales (CCPCS) avait recommandé de donner la nationalité après de longs débats.

Une mesure qui fait débat depuis plusieurs années

Cette décision avait déjà été prise en 2015 puis abandonnée. À l’époque le CCPCS était pour l’interdiction.

Actu17.