2 ans de prison ferme requis contre Julien Bert, candidat de l’émission «Les Marseillais»


Julien Bert. (photo Instagram)

Julien Bert, 27 ans, connu pour ses nombreuses apparitions dans des émissions de téléréalité, pourrait écoper d’une peine de 2 ans de prison ferme. C’est en tout cas ce que le parquet de Paris a requis à son encontre.

Le candidat de téléréalité qui a notamment participé aux émissions « Les Anges » ou encore « Les Marseillais » dont les épisodes sont actuellement diffusés sur W9, avait été interpellé à la fin de l’année 2015 par la brigade des stupéfiants de Paris. Il avait alors été placé en garde à vue durant 96 heures et son domicile avait été perquisitionné explique le magazine Public.

Le nom de Julien Bert figurait parmi ceux de suspects mis en cause dans un trafic de stupéfiants international. « J’ai fréquenté des gens que j’avais rencontré dans le milieu de la nuit à Paris mais je n’étais pas spécialement au courant de ce qu’ils faisaient dans leur vie » avait-il raconté à Jeremstar. « En octobre 2014, j’étais parti avec eux en vacances en République dominicaine. La police me soupçonne de détention et d’importation de drogue à l’international, et d’association de malfaiteurs » avait précisé l’homme de 27 ans originaire de Saint-Étienne (Loire).

Des valises remplies de drogues

Le suspect avait été placé en détention provisoire durant une semaine avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire. Il est notamment soupçonné d’avoir joué les porte-valises, remplies de drogue, à l’aéroport de Punta Cana en République Dominicaine, en octobre 2014 expliquent nos confrères de Public.

Julien Bert était convoqué au tribunal de Paris ce 3 avril. A la fin de l’audience, le procureur de la République a requis deux ans de prison ferme à son encontre. « Trente personnes sont impliquées dans cette affaire, dont vingt ont été jugées aux assises pour trafic d’armes et de stupéfiants… Pour ma part, j’y suis lié parce que j’ai été en contact avec l’une d’elles. L’audience avait pour but de connaître mon degré d’implication » a déclaré le prévenu.


« J’ai été naïf de penser qu’on pouvait m’offrir un voyage sans aucune contrepartie »

Expliquant avoir dû « en venir aux mains » pour refuser de faire passer les valises à la douane, le candidat de téléréalité affirme qu’il a « même été menacé de représailles en France pour ça ». « J’ai été naïf de penser qu’on pouvait m’offrir un voyage sans aucune contrepartie ».

Petit footing dans les rues de Saint-Étienne ce matin 🏝💚enjoy !!! 😂 #nofilter

85.2k Likes, 622 Comments – Julien Bert (@julienbert42) on Instagram: « Petit footing dans les rues de Saint-Étienne ce matin 🏝💚enjoy !!! 😂 #nofilter »

« Je m’en veux pour ma famille, pour mes proches »

« La peine requise me paraît lourde de conséquences pour mes projets professionnels. Les avocats présents ont trouvé la peine très sévère au regard des faits qui me sont reprochés » a aussi avoué Julien Bert, avant de présenter ses excuses. « Je m’en veux pour ma famille, pour mes proches et pour toutes les personnes que j’ai probablement déçues. Je tiens à m’excuser auprès de mes fans, de ma production et des gens qui me font confiance depuis des années ».

« La justice m’a écouté, ce qui est rassurant pour moi et mes proches. J’ai aussi pris conscience de l’ampleur de cette organisation et de la gravité des faits qui lui étaient reprochés » a-t-il par ailleurs ajouté.

Le verdict sera prononcé le 7 mai prochain par le tribunal de Paris précise Public.