Faits-Divers

Un suspect de 24 ans a été interpellé par les policiers peu après, avant d'être placé en garde à vue.
La victime a été héliportée à l'hôpital à Paris, avec un pronostic vital engagé.
Les auteurs ont pris la fuite à bord d'une voiture. Une agression similaire s'est déroulée trois jours plus tôt, dans la même ville.
Les motivations du suspect qui a été interpellé peu après les faits restent obscures.
Un détenu retenait un médecin en otage à la prison d'Angers. Il s'est finalement rendu.
L'homme âgé de 75 ans a également été mis en examen pour "traite des êtres humains" et "recours à la prostitution d'un mineur", notamment.
Cinq autre personnes, dont un ex-gendarme du GIGN, ont également été mises en examen et incarcérées dans ce dossier.
La victime a été conduite à l'hôpital en état d'urgence absolue. Un deuxième homme a été blessé dans cette violente agression.
Une "histoire de tromperie" au sujet d'une jeune femme serait au départ de cette agression mortelle. La victime a reçu plusieurs coups de couteau au thorax.
Deux voitures, qui seraient celles des malfaiteurs, ont été découvertes. L'une avait été incendiée.
L'adolescente de 14 ans affirme qu'elle a reçu des menaces afin de la pousser à se prostituer. Elle aurait réussi à s'échapper de l'appartement où elle était retenue.
INFO ACTU17. La victime a été déclarée morte sur place. Elle a été battue à mort. L'agresseur aurait pénétré de force dans l'ambassade.
La victime sortait d'une soirée qui se déroulait dans une ancienne boite de nuit à Morangis.