Arles : Deux hommes poignardés à plusieurs reprises et grièvement blessés en pleine rue


Illustration Actu17 ©

Deux hommes ont été poignardés à plusieurs reprises en pleine rue à Arles ce mercredi soir, à deux endroits différents. Ils sont grièvement blessés.

Une double agression au couteau particulièrement violente s’est déroulée à Arles (Bouches-du-Rhône) ce mercredi soir. Les sapeurs-pompiers ont été alertés vers 22 heures : un homme venait de recevoir de multiples coups de couteau dans la rue Jean Blanc, dans le sud de la ville.

Les policiers sont rapidement arrivés sur place tandis que la victime dans un état grave, était prise en charge par les médecins du SMUR. Selon les premiers éléments donnés par une source policière, cet homme âgé de 46 ans a reçu 14 coups de couteau de total, notamment au thorax, à la fesse, à un œil, à une main ainsi que dans le dos. Il a été conduit au CHU de Nîmes.

Grâce au Centre de supervision urbain (CSU) de la ville, les policiers ont pu obtenir une description sommaire de l’agresseur à l’aide des images de vidéosurveillance.

Un autre homme grièvement blessé

Les sapeurs-pompiers ont pris en charge un autre blessé à l’arme blanche vers 23h30. Cette fois dans la rue du docteur Albert Schweitzer, à environ un kilomètre de la première agression sanglante. La victime, un jeune homme de 23 ans grièvement blessé lui aussi, a pu expliquer aux forces de l’ordre qu’il avait vu son agresseur arriver en courant, ensanglanté, avec un couteau à la main.


Il a alors tenté de lui échapper en escaladant une grille et a été poignardé plusieurs fois. La victime qui présentait des plaies à l’abdomen, dans le dos et à l’aine, a été transportée à l’hôpital d’Arles alors qu’elle était dans un état grave. Elle a ensuite été héliportée à l’hôpital Nord de Marseille.

L’agresseur du jeune homme pourrait être le même que celui du quadragénaire mais rien n’était encore confirmé au milieu de la nuit. Une enquête a été ouverte et devra permettre d’identifier le ou les auteurs, ainsi que de déterminer leurs motivations.