Clermont-Ferrand : Armé d’un couteau, il menace et agresse des passants en hurlant «Allah Akbar»


Un homme a agressé plusieurs passants à Clermont-Ferrand, notamment dans la rue du Port, une allée commerçante. (capture écran Google)

Un homme armé d’un couteau menaçait et agressait les passants dans les rues de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) lorsqu’il a été interpellé par la police.

INFO ACTU17. Le comportement de cet homme a semé la terreur dans les rues de Clermont-Ferrand ce lundi matin. Les policiers ont été alertés vers 11h10 par plusieurs appels qui évoquaient la présence d’un homme armé d’un couteau. Ce dernier menaçait les passants tout en hurlant « Allah Akbar ». Il se trouvait alors dans la rue du Port, au centre-ville.

Sur place, les forces de l’ordre ont recueilli le témoignage de plusieurs personnes. Le suspect n’était déjà plus là. De nouveaux appels ont permis de le localiser à proximité de la rue des Chaussetiers. L’agresseur venait de mettre son couteau sous la gorge d’une femme, avant de la relâcher décrit une source policière. Pétrifiée, la victime qui n’a heureusement pas été blessée s’est vite réfugiée dans un restaurant.

Peu après, le suspect a exhibé son arme blanche devant un enfant de 8 ans qui se trouvait avec ses grands-parents. Ces derniers ont pris la fuite. Les policiers ont alors perdu la trace de l’agresseur durant plusieurs minutes.

Repéré et interpellé par un autre équipage de police

Une patrouille l’a finalement retrouvé sur l’avenue des Paulines vers 11h45, grâce notamment aux descriptions données par les témoins et les victimes. L’homme venait de crever les pneus de plusieurs véhicules sur son chemin. Il a été immédiatement interpellé. Sur lui, les fonctionnaires ont découvert un couteau de marque Laguiole dont la lame était ouverte. Le mis en cause avait dissimulé l’arme blanche dans son dos.


Âgé de 50 ans, l’agresseur déjà connu des services de police a été placé en garde à vue. Il a ensuite été examiné par un médecin qui a décidé de le transporter au CHU de Clermont-Ferrand afin qu’un examen psychiatrique puisse être réalisé. Le suspect a finalement été hospitalisé d’office.

Les victimes, dont le nombre exact n’est pas encore déterminé, devaient déposer plainte ce mardi. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Clermont-Ferrand. Des examens supplémentaires devront permettre de déterminer si le mis en cause peut être, ou non, tenu responsable de ses actes.