Gilets jaunes à Paris : Un boulanger soupçonné d’avoir refusé l’entrée à un policier placé en garde à vue.


(capture écran vidéo Facebook)

Le boulanger qui est soupçonné d’avoir refusé l’accès à son établissement à un policier en civil lors de la manifestation des Gilets jaunes du 2 février dernier lors de l’Acte XII, a été placé en garde à vue ce mardi.

La vidéo amateur montrant les faits avait créé de vives réactions chez les internautes. Sur ces images, un policier en civil avec un brassard Police, souhaite rentrer dans la boulangerie Maison Landemaine, située au 180 rue du temple, à quelques pas de la place de la République à Paris (IIIe), où se déroule la manifestation des Gilets jaunes.

Le fonctionnaire en service tombe sur un homme qui lui interdit l’accès à sa boulangerie, prétextant qu’il est armé et qu’il « ne veux pas d’emmerde ». Après quelques échanges, le policier, lassé, finit par poursuivre son chemin.

« Refus de vente » et « outrage »

Selon un témoin cité par Le Parisien, la vidéo amateur (ci-dessous) débute quelques minutes après le début des échanges. L’ensemble des faits reprochés à Emmanuel G. n’y apparaissent que partiellement.

Emmanuel G. qui est soupçonné d’avoir refusé l’accès au policier, a été placé en garde à vue ce mardi matin pour « refus de vente » et « outrage » selon Le Point.