Interpellé sur l’A10 avec 176 000 euros en liquide, un chauffeur routier marocain écroué


Illustration. (photo Obatala-photography/shutterstock)

Arrêté près de Tours (Indre-et-Loire), un chauffeur routier marocain a été mis en examen fin juillet, avant d’être écroué dans l’attente de la suite des investigations dans cette affaire d’importation de résine de cannabis.

Les enquêteurs de la police judiciaire d’Orléans tentent depuis bientôt un mois d’identifier les commanditaires de ce chauffeur routier marocain. Cet homme, âgé de 33 ans, a été interpellé le 30 juillet sur l’autoroute A10 au niveau de l’aire de la Longue vue (Indre-et-Loire), avec une somme de près de 176 000 euros.

Vers 09h45, ce sont les douaniers qui ont interpellé le conducteur de cet ensemble routier marocain qui venait d’Allemagne. Les agents ont mis la main dans la cabine du camionneur sur ces billets de banque conditionnés dans des sacs plastique thermosoudés.

Il nie puis livre sa version des faits

Le suspect a été placé en garde à vue dans les locaux du service de police judiciaire de Tours. « Dans un premier temps, il a tout nié, précise une source proche du dossier puis il a livré sa version des faits ». Le professionnel du transport a confié aux enquêteurs que ce sac lui avait été remis à Ris-Orangis (Essonne) par un homme âgé d’environ trente ans. « Il s’exprimait avec un accent provenant des montagnes du Rif marocain et il l’avait contacté avec une ligne téléphonique espagnole », précise-t-il.

L’analyse du téléphone du chauffeur a permis de comprendre qu’il échangeait avec son patron en arabe, sur la messagerie WhatsApp. Le suspect qui a été placé en détention provisoire après sa mise en examen, est inconnu de la police et la justice française. Il réside à Tanger (Maroc).

La résine de cannabis consommée dans l’hexagone vient principalement du Maroc. Les cultivateurs y sont installés dans des fermes du Rif et sont intouchables pour la police française. Le kilo y est vendu entre 1000 et 1500 euros selon sa qualité avant d’être négocié aux alentours de 3000 euros en région parisienne. La quantité de cannabis importée en France serait de plus de 1000 tonnes par an.