Loire : La brigade numérique permet de sauver la vie d’un jeune homme suicidaire


La brigade numérique de la gendarmerie est joignable 24h/24 et 7j/7. (photographie Twitter / @Gendarmerie_35)

Elle fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, la brigade numérique de la Gendarmerie Nationale permet aux internautes de joindre un gendarme en quelques minutes (hors urgences, réservées aux services de secours). C’est un militaire de ce service qui a permis à ses camarades locaux de sauver la vie d’un jeune homme suicidaire.

Un message inquiétant, publié sur Facebook par un jeune homme de 19 ans, a été détecté par un gendarme de la brigade numérique. Ce service d’un nouveau genre est implanté à Rennes mais oeuvre sur le réseau mondial. Il existe depuis le 27 février 2018 et compte vingt gendarmes.

La brigade locale alertée

Le message de l’internaute était sans équivoque : publié samedi vers deux heures du matin, son auteur y indiquait qu’il voulait mettre fin à ses jours. Il y précisait qu’il se trouvait au niveau du barrage de Grangent, entre Saint-Victor-sur-Loire et Saint-Just-Saint-Rambert dans la Loire.

Le cyber-gendarme a immédiatement alerté ses camarades de la brigade locale, tout en prenant contact avec le jeune homme.

Ils parviennent à dissuader le désespéré de commettre l’irréparable

Alors qu’une discussion s’engageait entre le gendarme de la brigade numérique et le malheureux, ses camarades ont pu arriver sur place. Ces derniers l’ont finalement dissuadé de mettre fin à ses jours.


 

Sur sa page Facebook, la gendarmerie se félicite de cette intervention : « Une belle histoire comme on les aime au cours de laquelle, tous ensemble, on est à vos côtés. C’est aussi cela la gendarmerie ».