Loiret : Une surveillante pénitentiaire écrouée pour corruption


Illustration. (©PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP)

Cette fonctionnaire du ministère de la Justice est soupçonnée d’avoir introduit de la résine de cannabis, de l’alcool et des téléphones en prison et de les avoir remis à un détenu.


Le procès d’une surveillante du Centre pénitentiaire d’Orléans-Saran a été renvoyé au 5 juin. En attendant sa comparution elle a été placée en détention provisoire en région parisienne. La justice lui reproche des faits de corruption.

Cette jeune fonctionnaire, âgée de 24 ans, est poursuivie par la justice pour avoir introduit dans la prison de la résine de cannabis, des téléphones et de l’alcool. Elle les aurait remis à un homme de 32 ans, incarcéré depuis trois ans et demi pour « viol sur conjointe », relate La République du Centre.

La soeur du détenu également écrouée

La soeur du détenu, une aide-soignante de 40 ans, est également soupçonnée dans cette affaire. Elle aurait fourni les objets du délit à la surveillante. Cette dernière s’était vu offrir en contre-partie un coffret de maquillage, une robe et un bracelet.

La quadragénaire a aussi été placée en détention provisoire, en l’attente du procès.