Seine-et-Marne : Trois hommes écroués pour avoir prostitué deux mineures de 14 et 12 ans


Illustration. (shutterstock)

Trois individus âgés de 19 à 26 ans accusés de s’être livrés à du proxénétisme en Seine-et-Marne, ont été placés en détention provisoire ce vendredi en attente de leur jugement qui se tiendra fin octobre. Ils auraient reconnu les faits. Deux victimes âgées de 14 et 12 ans ont été identifiées.

L’enquête a débuté suite aux signalements d’une mère de famille. Cette dernière s’est présentée au commissariat d’Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) plusieurs fois au cours du mois d’août pour signaler les fugues de sa fille, ajoutant qu’elle se prostituait dans un appartement situé à Thorigny-sur-Marne (Seine-et-Marne).

Le dossier a été confié aux enquêteurs de l’unité de protection de la famille de la sûreté départementale (SD). Et les soupçons de proxénétisme se sont rapidement confirmés. Un premier suspect de 21 ans, ayant un rôle principal, a été identifié. Le jeune homme est déjà connu des services de police. Les investigations se sont poursuivies et le 15 septembre dernier, le suspect a été interpellé au centre commercial Val-d’Europe à Serris, en compagnie d’un autre individu âgé de 19 ans et de l’adolescente en fugue. Les deux hommes ont été placés en garde à vue pour être interrogés.

« La jeune fille de 14 ans a admis lors de ses auditions qu’elle se prostituait et qu’elle remettait l’argent à ses proxénètes », expose une source proche de l’enquête. Le suspect de 21 ans aurait servi de « surveillant » durant les passes de la victime. « Il était aussi chargé de transporter l’adolescente chez des clients, tout comme son complice de 19 ans, et avait créé une annonce sur internet », précise-t-on de même source. « Une fausse carte d’identité d’une jeune majeure avait été remise à l’adolescente, pour qu’elle rassure les clients méfiants ». L’argent récolté était ensuite remis au cousin du suspect principal, âgé de 26 ans.

Une mineure de 12 ans se serait prostituée durant une semaine

Le mis en cause âgé de 21 ans aurait reconnu au cours de sa garde à vue avoir assuré la protection de six autres filles, pendant un an. Les enquêteurs ont en tout cas identifié une mineure âgée de 12 ans qui a effectué des passes durant une semaine.

Le cousin du suspect principal, âgé de 26 ans, a été arrêté à son tour le 22 septembre puis placé en garde à vue. Déjà connu de la police, il est rapidement passé aux aveux, reconnaissant avoir pris part à ce réseau de proxénétisme. « Il était chargé de trouver des appartements ou des chambres d’hôtel et assurait lui aussi des surveillances pendant les passes », décrit cette source.

Les trois mis en cause ont été déférés au tribunal correctionnel de Meaux pour être jugés dans le cadre d’une comparution immédiate vendredi, mais leur procès a finalement été renvoyé au 25 octobre prochain. En l’attente, ils ont été écroués.