Seine-et-Marne : Trois policiers frappés et sérieusement blessés lors d’un contrôle à Combs-la-Ville


Illustration. (Thierry Lindauer/Photo PQR/La Montagne/Maxppp)

Deux hommes se sont violemment opposés à leur contrôle à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) dans la nuit de lundi à mardi. Trois policiers ont reçu des coups et sont sérieusement blessés. L’une des fonctionnaires s’est vu attribuer 45 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Un simple contrôle, deux interpellations et trois policiers qui terminent à l’hôpital. Un équipage de police-secours de Melun a demandé au conducteur d’un véhicule de s’arrêter pour un contrôle vers 23h30, sur l’avenue de Quincy. Deux hommes et une femme se trouvaient à l’intérieur.

Lors des vérifications, le conducteur a reconnu qu’il n’avait pas de motif légitime pour sortir durant le couvre-feu. Les policiers l’ont donc informé qu’il allait être verbalisé, ce qui l’a énervé. L’homme de 24 ans, qui était avec son frère jumeau, s’est mis à insulter les fonctionnaires. Il a refusé de descendre de sa voiture et la situation a dégénéré.

L’un des policiers a ouvert la portière côté conducteur et a récupéré les clefs du véhicule pour éviter qu’il ne puisse redémarrer et fuir. Ce dernier s’est alors violemment débattu et a repoussé le fonctionnaire, avant de sortir, tout comme son frère. Les deux individus ont agressé les agents, frappant un policier au visage qui a été blessé à un œil.

Des coups et des menaces de mort

Des renforts avaient déjà été demandés en voyant que la situation s’envenimait. Des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont permis l’interpellation des deux agresseurs qui se sont rebellés et ont proféré des menaces de mort. L’un d’entre eux a réussi à donner un coup de pied à une policière qui souffre d’une fracture de la malléole. Un troisième individu a tenté d’empêcher cette double interpellation, avant de prendre la fuite.

Le duo de 24 ans, déjà connu des services de police, a été placé en garde à vue. Trois policiers ont quant à eux été conduits à l’hôpital pour recevoir des soins et pour que leurs blessures soient examinées. Ces derniers ont reçu un certificat leur attribuant 7 jours, 10 jours, et 45 jours d’ITT pour la policière. L’enquête a été confiée à la sûreté urbaine du commissariat de Melun.