Seine-Maritime : 4 individus en garde à vue, soupçonnés d’avoir lynché un homme, qui est entre la vie et la mort


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

Une enquête pour tentative d’homicide est en cours pour faire la lumière sur les agissements de quatre suspects, qui auraient roué de coups un homme placé sous curatelle. Son pronostic vital est engagé.

Ce lundi matin à l’hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime), les enquêteurs de la Sûreté départementale interrogeaient quatre suspects dans le cadre de leur garde à vue. Ils sont soupçonnés d’une tentative d’homicide, en ayant commis des violences sur une personne vulnérable, relate InfoNormandie. La victime, hospitalisée au CHU de Rouen, est toujours entre la vie et la mort.

Les faits se sont produits samedi soir, au domicile d’un homme de 47 ans placé sous curatelle, situé route de Dieppe à Déville-lès-Rouen. Les policiers ont été appelés à se rendre dans cette habitation vers 21h50. Trois individus s’y étaient introduits et avaient agressé le quadragénaire, avant de prendre la fuite.

Grièvement blessé

Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont découvert la victime ensanglantée qui présentait une plaie au crâne et une fracture à un bras. Les sapeurs-pompiers ont pris en charge l’habitant, dont le pronostic vital était engagé, et l’ont conduit à l’hôpital Charles-Nicolle.

Les premiers éléments recueillis ont permis d’établir que l’agression avait été commise par trois individus, qui venaient de prendre la fuite en Dacia Logan. Ce véhicule avait été signalé volé le jour-même, en début d’après-midi, à Saint-Aubin-sur-Scie près de Dieppe.


Toutes les patrouilles du secteur ont été alertées des faits et la description du véhicule leur a été communiquée. Dans le même temps, les techniciens de l’identité judiciaire ont procédé aux constatations sur place.

C’est un équipage de la brigade anticriminalité (BAC), qui a repéré le véhicule en fuite dans l’agglomération de Dieppe. Les policiers ont tenté de l’intercepter mais n’y sont pas parvenus. Ils l’ont alors suivi à distance, sous une pluie battante, alors qu’il prenait la direction de Rouen.

Le conducteur âgé de 16 ans

Le conducteur de la Dacia Logan a perdu le contrôle de la voiture, permettant aux fonctionnaires de la BAC d’interpeller les quatre suspects à son bord. Ils ont découvert que l’individu au volant, domicilié à Maromme, était âgé de seulement 16 ans. Ses trois passagers ont, quant à eux, 19, 23 et 24 ans et sont originaires respectivement de Dieppe et Petit-Quevilly.

Ils ont tous été placés en garde à vue. Les enquêteurs ont déterminé que l’un des mis en cause connaissait la victime. Le mobile de cette terrible agression n’est pas encore connu. Les investigations se poursuivent.