Une main ornée d’une bague et un avant-bras découverts dans l’estomac d’un requin à La Réunion


Illustration. (Pixabay)

Des scientifiques qui procédaient à l’autopsie de plusieurs requins pêchés près de l’Île de la Réunion ont permis de résoudre l’énigme de la disparition d’un touriste survenue samedi.

Une main ornée d’une bague et un avant-bras ont été retrouvés dans l’estomac d’un requin-tigre par des scientifiques du centre de sécurité requin (CSR). Il avait été pêché entre lundi et mardi dans le but de réduire le risque requin à La Réunion, relate Le Progrès.

Une enquête a été ouverte et des prélèvements ADN ont été effectués sur le membre humain par les spécialistes de la Police technique et scientifique (PTS).

Une ressortissante écossaise identifie son mari disparu

La bague que supportait la main a été reconnue par une femme écossaise comme étant l’alliance de son mari. Ce touriste âgé de 44 ans, considéré comme bon nageur, était porté disparu alors qu’il se baignait dans le lagon de l’Hermitage.

Son épouse restée sur la plage avait donné l’alerte, et un important dispositif de secours avait été déployé. L’homme n’avait pas été retrouvé.


Le requin a été pêché à 7 km du lieu de la disparition. L’enquête n’a pas permis de déterminer, à ce stade, si le quadragénaire a été attaqué par le requin ou s’il s’est noyé seul avant d’être ingéré.

24 attaques de requins

Depuis 2011, 24 attaques ont été recensées à La Réunion, dont 11 mortelles. Plus de la moitié des attaques de squales ont visé des surfeurs ou des bodyboardeurs.