3 mois de prison avec sursis requis contre un CRS accusé d’avoir lancé un pavé en direction des Gilets jaunes


Un CRS avait été filmé en train de lancer un pavé durant la manifestation des Gilets jaunes le 1er mai dernier. (capture écran vidéo Line Press)

Une peine de 3 mois de prison avec sursis a été requise à l’encontre d’un CRS toulousain qui comparait ce jeudi à Paris pour des faits de « violences volontaires ».

Un policier de 44 ans de la CRS 27 basé à Toulouse-Rangeuil est jugé ce jeudi au tribunal de Paris pour avoir lancé un pavé en direction des manifestants le 1er mai dernier, lors d’une nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes.

La scène avait été filmée par un journaliste et avait déclenché l’ouverture d’une enquête judiciaire. La scène se déroule en face de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (XIIIe), le 1er mai en fin d’après-midi. Au cours de la manifestation marqué par de violents heurts, le prévenu s’est saisi d’un pavé qu’il a lancé en direction des manifestations.

Aucune plainte déposée

Toutefois, aucune plainte n’a été déposée et aucune victime n’a été recensée. D’autre part, au moment des faits, le supérieur de ce brigadier de police avait le visage en sang alors qu’il venait de recevoir un projectile sur la tête.

Le délibéré est attendu pour le 19 décembre. Un second policier sera jugé le même jour pour une gifle.