Affaire Epstein : Le parquet de Paris ouvre une enquête pour «viols» et «agressions sexuelles»


Jeffrey Esptein s'est suicidé dans une prison de New-York avant son procès. (photo New York State Sex Offender Registry)

Le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire pour « viols » et « agressions sexuelles » a annoncé le tribunal de grande instance ce vendredi, près de deux semaines après le suicide du milliardaire Jeffrey Esptein, alors qu’il était en prison.

Le parquet de Paris a ouvert « une enquête préliminaire des chefs de viols, viols sur mineurs de plus de 15 ans, viols sur mineurs de 15 ans, agressions sexuelles, agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans, agressions sexuelles sur mineurs de plus de 15 ans, association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes et association de malfaiteurs en vue de commettre des délits punis d’au moins 5 ans d’emprisonnement », peut-on lire dans un communiqué.

« Les vérifications et recoupements et recoupements effectués sur la base des éléments transmis au parquet et les échanges engagés avec les autorités américaines » ont conduit à l’ouverture de cette enquête a également écrit le parquet.

Dix témoignages

A la fin juillet, le parquet de Paris avait été saisi par l’association Innocence en danger qui avait expliqué avoir reçu dix témoignages de victimes, qui auraient été agressées en France, par le milliardaire.

Jeffrey Esptein qui avait un appartement à Paris où il séjournait très régulièrement, s’est suicidé mi-juillet dans une prison de New-York, alors qu’il était accusé d’abus sexuels sur mineures aux États-Unis et qu’il attendait son procès.


L’enquête a été confiée à l’Office central de répression des violences faites aux personnes (OCRVP).