Alpes-Maritimes : Poignardé à la gorge alors qu’il s’interposait pour défendre un homme roué de coups


La violente agression s'est déroulée dans le centre historique de Vence. (capture écran Google)

Un employé a été roué de coups par deux individus à Vence (Alpes-Maritimes). L’un des agresseurs a également poignardé à la gorge un témoin qui tentait d’intervenir.

De violents coups de poing et un coup de couteau, en pleine rue. Au départ de cette affaire, des SMS envoyés par un employé d’un bar glacier du centre historique de Vence à la petite amie d’un autre salarié. Un flot de messages qui est rapidement devenu du harcèlement, avec l’espoir pour l’expéditeur de convaincre la jeune femme explique Nice Matin.

C’est cette attitude qui n’a pas du tout plu à Ylan, 20 ans, qui n’avait certainement pas l’intention qu’on drague sa partenaire qu’il fréquente depuis l’âge de 15 ans. Ce dernier a donc décidé de faire appel à l’un de ses amis âgé de 21 ans, de nationalité roumaine, afin d’infliger une correction à celui qu’il a considéré comme son rival.

Ils l’emmènent dans une ruelle pour le rouer de coups

Les deux amis ont trouvé leur victime ce lundi 10 août vers 12h30 sur son lieu de travail. Ils lui ont expliqué qu’ils avaient l’intention de parler tranquillement avec lui. Mais l’homme a rapidement compris qu’il venait de tomber dans un guet-apens. Dans une ruelle située à proximité, il a été roué de coups de poing avant de tomber inconscient au sol.

Trois personnes qui ne se connaissent pas ont été témoins de cette scène de violences en réunion. L’une d’elles a décidé d’intervenir pour séparer les trois protagonistes. « Je vais te tuer, je vais te planter », lui a alors lancé l’ami de Ylan avant de le poignarder à la gorge avec une lame qu’il avait sur lui. Les deux agresseurs ont ensuite pris la fuite.


Le médecin légiste relèvera une plaie de 7 cm au niveau de la gorge du bon samaritain.

Le lendemain des faits, les deux amis se sont présentés à la gendarmerie. Ils ont été placés en garde à vue avant d’être déférés. Le duo a été jugé au tribunal correctionnel de Grasse ce mercredi lors d’une comparution immédiate.

Interrogés par le juge au cours de l’audience, les deux prévenus ont présenté leurs excuses. L’ami de Ylan, Laurentiu-Nicolae, a déclaré qu’au moment des faits, il s’était « senti en danger » et n’avait « voulu que repousser » les témoins.

10 mois et 18 mois de prison

« Ils ont prémédité une véritable expédition punitive », a souligné le procureur de la République, qualifiant de « sauvages » les deux prévenus, et de requérir 10 mois d’emprisonnement pour Ylan ainsi que 18 mois de prison avec mandat de dépôt concernant son complice.

Le tribunal correctionnel a finalement condamné Ylan à 8 mois de prison sans mandat de dépôt et à 18 mois d’emprisonnement Laurentiu-Nicolae, qui a été écroué à l’issue de l’audience.