Attentat de Nice : Soupçonné d’avoir été en contact avec le terroriste, un homme de 47 ans interpellé


Des policiers devant la Basilique de Nice ce jeudi soir. (photo Actu17)

Un homme âgé de 47 ans a été interpellé et placé en garde à vue dans l’enquête sur l’attentat de la Basilique Notre-Dame de Nice (Alpes-Maritimes).

Les enquêteurs ont interpellé et placé en garde à vue un homme de 47 ans ce jeudi soir. Ce dernier est soupçonné d’avoir été en contact avec le terroriste, Brahim A., la veille de l’attaque qui a fait trois morts.

L’assaillant de 21 ans, qui est un ressortissant tunisien, a été neutralisé par balles par les policiers municipaux. Son pronostic vital était toujours engagé ce jeudi soir a précisé le procureur de la République antiterroriste Jean-François Ricard, lors de sa conférence de presse.

Trois paroissiens ont été tués lors de cet attentat à l’arme blanche : une femme de 60 ans qui se trouvait « à l’entrée de l’édifice », qui présentait « un égorgement très profond de l’ordre d’une décapitation » a détaillé le procureur, un homme de 55 ans, le sacristain, qui présentait lui aussi une importante plaie à la gorge, ainsi qu’une femme de 44 ans qui était parvenue à prendre la fuite, qui est décédée des suites de ses blessures. Elle présentait de nombreuses plaies à l’arme blanche.

Brahim A. est arrivé au début du mois en France. Il était passé par l’île italienne de Lampedusa le 20 septembre dernier, avant d’arriver à Bari (Italie), le 9 octobre. Les enquêteurs vont notamment chercher à déterminer son parcours exact.