Bordeaux : Les policiers attaqués par une quarantaine d’individus dans le quartier des Aubiers


Les forces de l'ordre intervenaient pour des conteneurs incendiés dans le quartier des Aubiers. (Google view)

Les policiers ont été pris pour cible à Bordeaux (Gironde) ce mercredi soir par une quarantaine d’individus. Cinq fonctionnaires ont été légèrement blessés.


Les forces de l’ordre sont tombées dans ce qui ressemble fortement à un guet-apens ce mercredi soir peu avant le début du couvre-feu, vers 19h15, dans le quartier des Aubiers. Des habitants ont contacté la police car trois conteneurs poubelles avaient été incendiés. Ces derniers ont également expliqué que des individus faisaient usage de mortiers d’artifice.

Plusieurs équipages de police se sont rendus sur place afin de sécuriser les lieux, notamment en vue de l’intervention des sapeurs-pompiers. Des policiers du commissariat accompagnés de véhicules de CRS, présents en renfort sur la commune, ont immédiatement été attaqués à leur arrivée.

Grenades lacrymogènes et tirs de LBD

Une quarantaine d’individus leur ont lancé de nombreux projectiles et ont utilisé des mortiers d’artifice contre eux. Les policiers ont répliqué par des moyens lacrymogènes et ont effectué des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD) pour disperser les agresseurs, qui avaient visiblement préparé leur acte. Des images amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Cinq CRS ont été légèrement blessés durant cette intervention, ils présentaient des contusions. Une enquête a été ouverte.

Deux jeunes suspects ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire le 17 décembre dernier. Ils sont accusés d’avoir tiré des mortiers d’artifice sur des policiers de la BAC le 23 juillet à Bordeaux, dans le quartier du Grand Parc.

100 000 membres des forces de l’ordre pour le réveillon de la Saint-Sylvestre

100 000 policiers et gendarmes sont mobilisés partout sur le territoire pour ce 31 décembre. Ils seront chargés de mener des contrôles pour faire appliquer le couvre-feu qui débute à 20 heures, mais également d’intervenir en cas de fêtes clandestines. Comme chaque réveillon de la Saint-Sylvestre, les autorités craignent également des violences urbaines qui devront être gérées par les forces de l’ordre, le cas échéant.