Brest : Un homme ouvre le feu devant une mosquée et fait 2 blessés, puis se suicide


Au moins deux personnes ont été blessées par balle devant le centre culturel et islamique de Brest. (capture écran Google view)

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivi. Recevez nos alertes en direct sur votre smartphone avec l’appli Actu17 pour iPhone et Android.

  • Un homme a ouvert le feu devant une mosquée de Brest, à Pontanézen, ce jeudi vers 16h20, il a ensuite pris la fuite en voiture
  • Deux hommes ont été blessés dont l’imam controversé Rachid El Jay
  • Le tireur présumé s’est suicidé
  • La police judiciaire est saisie de cette affaire

19h35. L’auteur présumé des faits s’est suicidé en se tirant une balle dans la tête. Il a été retrouvé mort dans sa voiture selon RTL. Des écrits « incohérents et complotistes » ont été retrouvés par les policiers. Le suspect y explique son geste. L’homme était inconnu des services de police et de renseignement.

19h00. Parmi les deux hommes blessés par balle, l’imam controversé Rachid El Jay, également appelé appelé Rachid Abou Houdeyfa. Ce dernier est connu pour ses prêches polémiques diffusés sur Internet, notamment celui où il explique aux enfants que celui qui écoute du rock’n’roll, peut être transformé en porc.

En 2016, François Hollande alors président de la République l’avait qualifié de « prêcheur de haine ». Visé par une enquête préliminaire suite à certaines de ses déclarations, cette dernière avait été classée sans suite en 2017.

L’imam Rachid El Jay. (capture écran Youtube)

Au moment des coups de feu qui visaient vraisemblablement Rachid El Jay, l’imam se trouvait avec un autre fidèle, qui est le second blessé. Leurs jours ne sont pas en danger.


18h35. L’auteur des coups de feu a revendiqué son geste sur Facebook selon les informations du journal Le Télégramme. Ce dernier a été identifié par les policiers. La police judiciaire de Brest est chargée de l’enquête. Une piste menant aux milieux de l’ultra droite est étudiée.

18h05. « Nos services sont mobilisés pour interpeller l’auteur des coups de feu qui ont blessé 2 personnes, devant la mosquée de Pontanézen, à Brest », a écrit Christophe Castaner sur Twitter il y a quelques minutes, précisant que la « surveillance des lieux de culte » allait être renforcée.

17h10. Plusieurs coups de feu ont été tirés devant la mosquée située au 123 rue de Gouesnou, près du quartier de Pontanézen, à Brest (Finistère) ce jeudi après-midi vers 16h20.

Au moins deux personnes ont été blessées par des coups de feu devant la mosquée, près du quartier de Pontanézen. Le ou les auteurs ont pris la fuite en voiture. Les secours sont rapidement arrivés sur place et ont pris en charge les deux blessés par balle.

L’une des deux victimes est l’imam controversé Rachid El Jay, également appelé Rachid Abou Houdeyfa. Les deux blessés ont été transportés à l’hôpital de la Cavale-Blanche.

A ce stade, la piste terroriste est étudiée par la section antiterroriste du parquet de Paris, en lien avec le parquet de Brest nous indique une source proche de l’enquête. Pour l’heure, la police judiciaire a été saisie de cette enquête.