Coronavirus : La durée d’isolement est réduite à 7 jours, 42 départements classés en rouge annonce Jean Castex


Jean Castex le 13 juillet 2020. (photo Frederic Legrand - COMEO/shutterstock)

Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé ce vendredi après-midi dans une allocution et a détaillé les nouvelles mesures décidées par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus.

Jean Castex a d’abord rappelé que la situation épidémique en France continuait à se dégrader. « Le pourcentage des cas positifs ne cesse d’augmenter. Un élément suscite particulièrement notre inquiétude. Pour la première fois depuis de longues semaines, nous constatons une augmentation sensible de personnes hospitalisées. Or les personnes qui arrivent en réanimation sont les mêmes qu’au mois de mars », a-t-il déclaré.

« Tout confirme que le virus n’a pas baissé en intensité, avec des proportions toujours aussi élevées de personnes âgées », a ajouté le Premier ministre. « Le taux d’incidence est monté à 72 cas pour 100 000 personnes contre 57 il y a une semaine ».

« Le virus est là pour quelques mois encore »

« Face à cette épidémie, notre stratégie ne varie pas : lutter contre le virus en évitant de devoir mettre entre parenthèses notre vie sociale, culturelle, économique, l’éducation de nos enfants et notre capacité à vivre normalement. Oui, le virus est là pour quelques mois encore et nous devons réussir avec lui sans nous laisser entraîner à nouveau dans une logique de confinement généralisé », a-t-il poursuivi.

L’isolement passe à 7 jours

Le chef du gouvernement a ensuite annoncé que trois nouvelles mesures avaient été décidées par le Conseil de sécurité qui s’est tenu ce vendredi.


D’abord, le recrutement de 2000 personnes supplémentaires qui seront chargées de réaliser le traçage des cas contacts de Covid-19. Ensuite, la durée d’isolement des patients infectées par le coronavirus qui va être rapportée de 14 à 7 jours, comme le Conseil scientifique le préconisait. En outre, le respect de ces mesures d’isolement fera l’objet de contrôles.

42 départements classés en rouge

Par ailleurs, Jean Castex a annoncé que 42 départements étaient désormais placés en zone rouge, « c’est à dire à situation active du virus ».

« Ce classement n’emporte pas de conséquence automatique mais il permet aux préfets en lien avec les autorités sanitaires et les élus locaux de déclencher des mesures supplémentaires de réduction des risques, notamment sur le port du masque, les rassemblements sur les espaces publics, les grands événements ou les horaires d’ouverture de certains commerces », a détaillé le Premier ministre.

« Pour ces personnes prioritaires, nous allons renforcer les circuits de dépistage »

Le Premier ministre a également expliqué que des tests de dépistage prioritaire allaient être mis en place. « Nous réalisons aujourd’hui plus d’un million de tests par semaine, c’est considérable. La France est ainsi devenue le troisième pays qui teste le plus en Europe. Cette très forte augmentation du nombre de tests est une excellente nouvelle. Elle a cependant entraîné des temps d’attente trop importants, nous en avons conscience, notamment dans certaines villes. Attendre, ce n’est pas grave s’il n’y a pas d’urgence. Mais c’est problématique si vous êtes prioritaire », a-t-il détaillé.

« Vous êtes prioritaire si vous présentez des symptômes de la Covid, si vous avez été en contact rapproché avec une personne positive ou enfin si vous êtes un personnel soignant ou assigné, travaillant dans un Ehpad ou à domicile. Pour ces personnes prioritaires, nous allons renforcer les circuits de dépistage. Ainsi les laboratoires leur réserveront certains créneaux horaires et nous veillerons, là où il y aura des besoins, et notamment dans les grandes villes, à installer des tentes de dépistage qui leur seront également dédiées », a promis le chef du gouvernement.


Une évolution « préoccupante » à Marseille, Bordeaux et en Guadeloupe

« Dans deux métropoles, Marseille et Bordeaux, ainsi qu’en Guadeloupe, nous constatons une évolution préoccupante des contaminations notamment chez les plus âgés ainsi qu’un taux déjà élevé d’hospitalisation », a également alerté Jean Castex à la fin de son discours. « Compte tenu des prévisions que nous pouvons faire sur trois semaines, j’ai demandé aux préfets de me donner d’ici lundi un ensemble de nouvelle mesure complémentaire ».

« Faites attention, soyez très prudents »

A la fin de son discours qui a duré moins de 10 minutes, Jean Castex a demandé « en particulier aux personnes âgées, d’observer la plus grande prudence au quotidien ».

« J’en appelle aujourd’hui, solennellement, au sens des responsabilités de chacune et chacun d’entre vous. Nous ne parviendrons à enrayer cette reprise de l’épidémie qu’en étant tous vigilants et solidaires. Je demande en particulier aux personnes âgées d’observer la plus grande prudence au quotidien. Faites attention, soyez très prudents. Pour quelques mois encore, nous devons faire preuve d’une responsabilité de tous les instants, d’un civisme exigeant. Demain dépend de vous et de nous ».