Coronavirus : L’OMS craint une hausse du nombre de morts en octobre et novembre, en Europe


Un pompier prenant en charge un patient qui serait infecté par le coronavirus, le 16 mai 2020 à Bruxelles. (photo Alexandros Michailidis / Shutterstock)

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’attend à une hausse de la mortalité liée au coronavirus en octobre et en novembre.

« Cela va devenir plus dur. En octobre, en novembre, on va voir une mortalité plus élevée », a prévenu Hans Kluge, le directeur de sa branche européenne de l’OMS, cité par BFMTV.

Une déclaration qui intervient alors que le nombre de nouveaux cas est en forte hausse ces derniers jours en France mais également en Europe, tandis que le nombre de morts quotidien reste stable pour l’heure.

« On est à un moment où les pays n’ont pas envie d’entendre ce genre de mauvaises nouvelles, et je comprends », a t-il ajouté, tout en adressant « le message positif » que la pandémie « va s’arrêter, à un moment ou à un autre ».

« Nous ne savons même pas si le vaccin va être efficace dans toutes les parties de la population »

En outre, Hans Kluge a mis en garde ceux qui pensent que la fin de l’épidémie sera liée à la découverte d’un vaccin. « J’entends tout le temps : « le vaccin va être la fin de l’épidémie ». Bien sûr que non ! », a-t-il lancé. « Nous ne savons même pas si le vaccin va être efficace dans toutes les parties de la population. Certains signes que nous recevons est qu’il sera efficace pour certains mais pas pour d’autres », a souligné Hans Kluge.


Selon lui, « la fin de cette pandémie, ce sera au moment où, en tant que communauté, nous aurons appris à vivre avec cette pandémie. Et ça, ça dépend de nous. C’est un message très positif ».

Ce vendredi, plus de 51 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés dans les 55 pays de l’OMS Europe.