Coronavirus : Prison ferme pour le médecin qui a toussé sur les gendarmes en se disant contaminé par le Covid-19


Illustration. (JPstock / Shutterstock)

Interpellé pour violences conjugales, un médecin du centre hospitalier de Tourcoing (Nord) a toussé volontairement sur les gendarmes venus l’interpeller, affirmant être contaminé par le coronavirus. Jugé en comparution immédiate, il a écopé d’une peine de prison ferme et a été incarcéré.

Les gendarmes avaient été alertés par une femme ce samedi soir, qui leur a expliqué que son compagnon avait tenté de l’étrangler, à Cysoing près de Lille (Nord).

Une fois arrivées au domicile du couple, les forces de l’ordre ont pris contact avec le mis en cause, un homme de 64 ans, médecin au centre hospitalier de Tourcoing. Ce dernier était en arrêt maladie car il présentait des symptômes correspondant à ceux du coronavirus.

Il retire son masque et tousse sur les gendarmes

Le praticien qui portait un masque de type FFP2 a précisé aux militaires qu’il avait réalisé des radios confirmant les soupçons de contamination au Covid-19 raconte France Bleu. Alors qu’il était interpellé pour violences conjugales et conduit au véhicule des gendarmes, le mis en cause a retiré son masque et s’est mis à tousser très fort sur les forces de l’ordre, répétant qu’il était infecté par le virus et qu’il allait les contaminer.

Les gendarmes qui portaient quant à eux seulement des masques chirurgicaux sont tout de même parvenus à conduire l’interpellé au groupement de gendarmerie de Pont-à-Marcq, où il a été placé en garde à vue.


Trois ans de prison dont deux ans ferme

Le sexagénaire a été déféré et jugé ce lundi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Lille. Le prévenu a écopé d’une peine de trois ans de prison dont deux ans ferme pour violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique et violences sur son épouse.

Un mandat de dépôt a été délivré : le médecin a été écroué à la maison d’arrêt de Lille-Sequedin à l’issue du délibéré.