Côte-d’Or : 4 hommes soupçonnés d’avoir volé plus de 3000 bouteilles de vin ont été interpellés


Illustration. (photo EPA/Étienne Laurent/Maxppp)

Une importante opération de gendarmerie menée avec l’appui du GIGN ce mardi, a permis l’interpellation de quatre hommes soupçonnés d’avoir volé plus de 3000 bouteilles de vin lors de deux cambriolages en Côte-d’Or, pour un préjudice de près de 180 000 euros.

Plusieurs mois d’enquête ont été nécessaires aux enquêteurs de la gendarmerie pour identifier les auteurs présumés de ce double cambriolage en Côte-d’Or.

Le premier s’était déroulé le 31 décembre 2018 dans un domaine viticole de Vosne-Romanée. Plusieurs malfaiteurs avaient dérobé 582 bouteilles de vin pour un préjudice estimé à 52 000 euros, explique le procureur de la République dans un communiqué.

Le second cambriolage attribué à ces mêmes auteurs, s’est produit le 17 mars 2019, dans le même domaine. Cette fois, les voleurs avaient emporté 2478 bouteilles, pour un montant estimé à 127 000 euros.

Une opération d’envergure

Une informations judiciaire avait alors été ouverte le 9 mai dernier par le parquet de Dijon, alors que les gendarmes de Beaune avait déjà débuté leur enquête. Ces derniers ont ensuite identifié deux équipes de receleurs potentiels, en Saône-et-Loire et en Bretagne.


Les gendarmes ont décidé de passer à l’action ce mardi 24 septembre et ont lancé une opération d’envergure pour interpeller quatre suspects. Les gendarmes de Beaune, Louhans, Charolles et de Chalon-sur-Saône ont été engagés sur cette opération, appuyés par les militaires de l’antenne du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) de Dijon. Deux équipes cynophiles SAMBI (spécialisées stupéfiants, armes et billets de banque) ont également participé à l’intervention.

225 bouteilles, 2 voitures, 8645 euros et une arme de poing saisis

Les quatre hommes ont été interpellés et des perquisitions ont été réalisées. 225 bouteilles qui avait été dérobées lors du cambriolage du 17 mars ont été retrouvées. En outre, les gendarmes ont saisi deux voitures au titre des avoirs criminels : une Matford de 1936, ainsi qu’une Peugeot 308.

La somme de 8645 euros en numéraire a également été saisie, tout comme une arme de poing de calibre 7,65 et ses munitions.

Les gendarmes ont retrouvé notamment 225 bouteilles lors des perquisitions. (photo gendarmerie)

Trois suspects mis en examen, deux ont été écroués

Trois des mis en cause ont été déférés et mis en examen des chefs de vol aggravé commis en réunion dans un local d’entrepôt, et recel de vol. Les deux premiers suspects sont âgés de 55 et 57 ans, ils ont déjà été condamnés par la justice une dizaine de fois précise le communiqué. L’un est d’ailleurs en état de récidive légale.

Le troisième est âgé de 62 ans. Déjà condamné à plusieurs reprises dans le passé, il a été mis en examen pour recel de vol. Les deux premiers suspects mis en cause ont été placés en détention provisoire, le troisième sous contrôle judiciaire.