Réouverture des commerces samedi, fin du confinement le 15 décembre : les annonces d’Emmanuel Macron


Emmanuel Macron ce 24 novembre 2020. (capture écran)

Le président de la République Emmanuel Macron s’exprime ce mardi soir pour faire un point sur la situation du coronavirus en France et sur le début du déconfinement.


Des changements, en trois étapes. « Le nombre de cas positifs par jour a fortement reculé. Il a été supérieur à 60 000 et s’est établi la semaine dernière à 20 000 cas par jour en moyenne. Après avoir atteint 33 500 patients hospitalisés le 16 novembre, nous avons commencé une lente décrue. Le nombre de personnes en réanimation est passé de 4900 à 4300. Le pic de la seconde vague est passé », a débuté le chef de l’État.

Des changements à partir du 28 novembre

«Une nouvelle étape s’ouvrira à partir du samedi 28 novembre. Ce qui ne va pas changer : le confinement adapté et le système de l’attestation restera en vigueur, il faudra continuer à travailler chez soi, à renoncer aux déplacements non nécessaires », a expliqué Emmanuel Macron.

« Les promenades seront autorisées dans « un rayon de 20 kilomètres » et pour trois heures, les lieux de cultes sont autorisés à nouveau dans la limite des 30 personnes », a-t-il ajouté. « Les commerces et services à domiciles pourront rouvrir dans un cadre sanitaire stricte, jusqu’à 21 heures », annonce Emmanuel Macron.

Un couvre-feu à compter du 15 décembre

A partir du 15 décembre, si les contaminations se limitent à 5000 par jour et « environ 2500 à 3000 admissions en réanimation par jour »le confinement prendra fin et un couvre-feu de 21h à 7h sera mis en place, avec des exceptions pour les nuits de Noël et du Nouvel An. « Nous pourrons circuler librement les soirs des 24 et 31 décembre », a assuré le chef de l’État. « Il ne s’agira pas à coup sûr de vacances de Noël comme les autres », a-t-il prévenu.

« Concernant les stations de sports d’hiver, une concertation a été engagée par le gouvernement avec les élus locaux et les professionnels. Des décisions seront finalisées prochainement, mais il me semble impossible d’envisager une ouverture pour les fêtes et il est préférable de privilégier une réouverture courant janvier dans de bonnes conditions », a annoncé le président de la République.

Les restaurants et les salles de sport pourront rouvrir le 20 janvier si les objectifs sanitaires sont atteints. Une date qui sera celle d’une nouvelle et troisième étape, où « le couvre-feu pourra être décalé ».

La vaccination ne sera pas obligatoire

Emmanuel Macron que la vaccination pour le coronavirus ne sera pas obligatoire. « Un comité scientifique sera chargé du suivi de ces vaccinations. La vaccination doit se faire de manière claire, transparente, en partageant à chaque étape toutes les informations ce que nous savons comme ce que nous ne savons pas », a-t-il expliqué. « Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire », a insisté Emmanuel Macron.

« Début janvier, aucun test ne devra mettre plus que de 24 heures entre la demande de test et son résultat. Les tests antigéniques seront utilisés massivement en particulier pour les personnes qui ont des symptômes lorsqu’il faut dépister rapidement », a ajouté le chef de l’État. « Nous ferons le point tous les 15 jours et nous verrons si nous pouvons prendre de nouvelles mesures », a-t-il détaillé.